investir1

Le Lincoln Center se penche sur deux des femmes de la vie de Serge Gainsbourg

Du 29 janvier au 7 février, le Film Society of Lincoln Center propose une série de 19 films mettant à l’honneur Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg à New York. Depuis cinq décennies, la mère et la fille fascinent le cinéma en France et à l’international avec des oeuvres la fois étonnantes et provocantes. Avant de tomber amoureuse de Serge Gainsbourg, Jane Birkin s’est faite remarquée dans Blow-Up (1966). Elle a ensuite collaboré avec de nombreux grands réalisateurs à l’image de Jacques Rivette, Agnès Varda, et Jacques Doillon avec qui elle aura sa dernière fille, Lou Douillon. Comme sa mère, Charlotte Gainsbourg, qui vit désormais avec Yvan Attal et leurs enfants à New York, a construit sa carrière sur des rôles visionnaires jouant de son intelligence inée pour les arts de la scène et de son jeu intense d’émotions. A l’affiche à New York, on retrouvera Antichrist (Lars von Trier, 2009), le subversif Charlotte For Ever (Serge Gainsbourg, 1986) ou encore l’auto-(presque)portrait Jane B. par Agnès V. (Agnès Varda, 1988), etc. Les deux actrices partageront la scène le 1 février, après la diffusion de La Pirate, (Jacques Doillon, 1984) à 7 pm pour une conversation face au public Cette programmation sera accompagnée d’une exposition photo de Kate Barry, la fille aînée de Jane Birkin qui s’est suicidé fin 2013.

Tickets en vente à partir du 16 janvier :
14$, 11$ pour les étudiants et les seniors de 22 ans et plus,
9$ pour les membres
125$ pour voir tous les films

Programme sur www.filmlinc.org

investir1