USA  IMMO Floride

Drôle d’idée que d’associer l’histoire de l’écrivain érotique Anaïs Nin à celle du croque-monsieur. C’est pourtant le pari de La Maison du Croque Monsieur dont la première boutique fut implantée dans l’ancienne imprimerie de l’auteur de Venus Erotica. Pour la fin de l’été, le restaurant fait une offre promotionnelle pour le moins alléchante…

Lire aussi : 7 plats iconiques à tester à New York

L’ancienne imprimerie d’une croqueuse d’homme transformée en restaurant à croque-monsieur

A deux pas d’Union Square, La Maison du Croque Monsieur fait saliver tous ceux à qui manquent l’odeur du jambon cuit entre deux tranches d’emmental sur une béchamel dans du pain de mie. A l’intérieur de cette petite échoppe, les sandwiches portent des prénoms « Croque Madame Anaïs » ou « Croque Monsieur Henry » pour les plus classiques. La raison ? L’emplacement historique de l’enseigne, choisi par Alberto Benenati and Yves Jadot, au 17 East 13th Street, est aussi l’adresse de l’ancien bureau d’Anaïs Nin.

Ecrivain à succès, d’origine franco-cubaine, elle avait fui la guerre à Paris pour s’installer dans ce charmant building. Connu pour ses écrits érotiques, elle y installa sa propre imprimante, car aucune maison d’édition new-yorkaise ne voulait la publier. Les lieux étaient également connus de ses nombreux amants.

Alors en souvenir de cette croqueuse d’hommes, La Maison du Croque Monsieur a décidé de mettre à l’honneur ceux qui ont croisé sa route ou succombé à ses charmes et leurs homonymes jusqu’au 7 septembre.

René, Antonin, George, Anaïs et les autres

Concrètement, si vous vous appelez

  • Rupert (pour son mari Rupert Pole),
  • James (pour le romancier James Agee),
  • Otto (pour le psychologue Otto Rank),
  • Gonzalo (pour son amant Gonzalo Moré),
  • René (pour son psychanalyste René Allendy)
  • Charley,
  • Edmund (pour le journaliste Edmund Wilson) ou
  • George (pour le poète George Barker),
  • Richard (pour l’avocat Ricahrd Osborn),
  • Henry (pour l’écrivain Henry Miller),
  • Antonin (pour le poète Antonin Arthaud),
  • Lawrence (pour le voyageur Lawrence Durell),
  • Eduardo (pour son cousin Eduardo Sanchez),
  • Joaquin (pour son père Joaquin Nin),

le restaurant vous offre un croque-monsieur si vous vous présentez le jour où ce patronyme est mis en valeur dans le restaurant.

Et pour toutes celles qui portent le prénom d’Anaïs et qu’y se présenteraient le 23 août ou le 7 septembre, un menu leur sera offert dans les deux établissements de la chaîne !

Une deuxième maison du Croque Monsieur à New York

En juillet dernier, l’enseigne qui a laissé tomber « La Maison » pour ne garder que « Croque Monsieur » a en effet ouvert de nouvelles tables près de la gare de Grand Central (459 Lexington Avenue & 45th Street) en ajoutant deux recettes rustiques au menu : Mr Le Basque, avec des courges rôties, de la béchamel, du brie, du chutney d’oignon et de la moutarde à l’ancienne, ainsi que M. Richard composé de béchamel, comté, oignons caramélisés et des aubergines panées.

Pour en savoir plus : www.croquemr.com

USA  IMMO Floride