investir1

Les Ramones, le groupe rock emblématique du Queens

En appendice de cette première exposition consacrée au groupe mythique «The Ramones» figure un communiqué de 1975 présentant la filiation new yorkaise du groupe issu de la classe ouvrière du Queens. Dans leur quartier modeste de Forest Hills, les jeunes rebelles pouvaient devenir «soit musiciens, soit dégénérés, soit dentistes». «Les Ramones sont un peu de tout ça» affirme l’expo mettant en lumière l’apport pluriel du groupe instigateur du mouvement punk aux USA dont le succès fut planétaire des ses débuts dans les années. De Tokyo à Paris en passant par Buenos-Aires, ses fans d’hier et d’aujourd’hui dansent encore sur l’entraînant : “ Hey! Ho! Let’s Go! ” de la chanson “ Blitzkrieg Bop ”.

Les Ramones, un groupe créateur de tendances

L’exposition The Ramones a ouvert ses portes dimanche 10 avril au musée du Queens, dimanche met en lumière l’ambivalence de ces artistes qui ont fait preuve d’une recherche musicale constante et d’une production sans pareil. Avec plus de 263 concerts en 22 ans, ces bêtes de scène auraient tiré leur goût de l’endurance et du  travail dans leur éducation et racines du Queens  comme nous le souligne cette exposition… Le musée présente une collection incroyable d’objets intimes ayant appartenu au groupe : de la guitare Mosrite de Johnny et Dee Dee Ramone aux vêtements ajustés portés par nos idoles, vestes en cuir, jeans troués et tee-shirts estampillés.

Linda, la veuve de Johnny Ramone, revient au fil de l’exposition sur l’influence capitale que les  Ramones exercèrent sur la planète mode : «Vous avez tous ces gens qui regardent en arrière et disent que les Ramones avaient vraiment un look cool mais ce n’était pas l’affirmation d’un style». Linda nous explique que cette tendance fashion venait du monde de la rue et du bâtiment dont ils procédaient: «En fait, c’est vraiment ce à quoi ils ressemblaient»- rappelant que son époux travaillait initialement dans le bâtiment- «c’est ainsi que l’affaire des jeans troués a commencé, parce que ses jeans s’usaient et finissaient pas se trouer». Les Ramones n’étaient ni frères ni cousins mais avaient trouvé ce pseudo collectif en hommage à celui qu’utilisait Paul McCartney lorsqu’il se présentait dans les hôtels.

Pour les nostalgiques du Bataclan, une très belle affiche du groupe en concert dans notre théâtre parisien, est un bien bel hommage à ce lieu de vie et de culture.

Expo The Ramones “ Hey! ho! let’s go! and the birth of punk

Queens Museum jusqu’au 31 juillet 2016

New York City Building

Flushing Meadows corona Park
Queens , NY 11368

www.queensmuseum.org/2016/01/hey-ho-lets-go-2

D’autres musées et expositions à New York ?

« Musées et expositions New York » sont légion à Big Apple. NYC, à l’image d’autres mégalopoles de plan mondial, est un véritable bouillon de culture et foisonne tout au long de la semaine d’événements culturels à ne pas manquer …

USA  IMMO Floride