investir1

Pour réaliser leur rêve et Frenchy Coffee, un café à New York, un couple de Français a lancé un crowdfunding. Il leur reste quatre jours pour arriver à leur but : 25 000 euros.

KissKissBankBank pour ouvrir Frenchy Coffee

Le rêve américain

Un peu moins de 5000 euros. C’est le montant que Perrine et Aurélien Darroman doivent récolter en moins de quatre jour pour réussir leur campagne de crowdfunding lancée sur KissKissBankBank. Objectif : ouvrir Frenchy Coffee, un café new-yorkais avec des bonnes gourmandises françaises, à New York, au début du printemps 2016.

Leur histoire, c’est d’abord celle de deux jeunes tombés amoureux dans un train il y a sept ans. Comme tant d’autres, ils rêvent de croquer un bout de la Grosse Pomme. En 2010, ils s’envolent une première fois outre-Atlantique, une semaine. Puis, décident de revenir 6 mois l’année suivante, un « break » après leurs études, lui dans le génie climatique, elle dans la couture, pour apprendre l’anglais.

Un visa étudiant en attendant d’investir

« Au bout de quatre mois, on était déjà chez nous », se souvient Perrine. « Le retour en France a été très dur. Alors, on a décidé d’économiser pour repartir au plus vite. »

Pendant trois ans, ils enchaînent les petits boulots dans leur ville d’origine Thonon-les-Bains, donnent naissance à une petite Lily-Rose et reviennent à New York en septembre 2014 avec un visa étudiant en poche et  l’obligation de suivre 15 heures de cours d’anglais par semaine pour Aurélien, en attendant de trouver un visa de travail pour les sponsoriser.

« Malheureusement, nous nous sommes vite rendus compte que ce serait impossible car nous n’avions pas de grands diplômes », regrette le mari.

« Nous avons toujours eu l’idée d’ouvrir un café un jour. Comme nous étions coincés et que nous avions envie de rester, nous nous sommes dit pourquoi pas maintenant ? »

Self-made entrepreneurs

Depuis janvier dernier, le couple s’entraîne à réaliser des viennoiseries, des sandwiches et quelques pâtisseries dans leur appartement d’East Harlem. Des préparations qui seront servies dans leur Frenchy Coffee. Bientôt, une communauté de followers dépassant les 3000 personnes vient grossir leur compte Instagram et Facebook, alimentés de photos pour montrer le résultat des recettes de leurs grands-mères, apprises grâce aux tutoriels de YouTube ou à des cours de CAP pâtisseries glanés sur Internet. « Nous les avons presque toutes », se félicite Perrine.

Frenchy Coffee, un investissement total de 120 000 dollars

    [slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/10/2.jpg[/slide][slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/10/3.jpg[/slide][slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/10/4.jpg[/slide]

Ils aimeraient installer leur Frenchy Coffee près de Washington Square Park « car il y a beaucoup d’étudiants, des jeunes branchés : on veut se détacher du français chic », souligne Aurélien Darroman. Avec son épouse, ils sont aujourd’hui à 25% de leur objectif, confiants de réussir à récolter les 25 000 euros à ajouter à leur apport personnel pour ouvrir leur café. « Avec cela, nous garderions la majorité dans les parts de ce projet que nous avons estimé à 120 000 dollars » ajoutent les jeunes parents de 26 ans. Car la prochaine étape sera de trouver des investisseurs, puis un local, avant une ouverture espérée en mars 2016.

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90