Transfermate

Connaissez-vous le sculpteur français Richard Orlinski ? Avez-vous croisé son bestiaire fantastique et grandeur nature de panthères, de loups et de gorilles sculptés dans la résine et taillés par une main d’orfèvre sur les sommets de Courchevel ? Invité d’honneur cette semaine du 1er au 6 décembre 2015 au France Pavilion  d’Art Basel, MyFrenchCity explore avec vous les œuvres de ce sculpteur engagé sur tous les fronts et inscrit dans l’ère du temps.

Richard Orlinski et son concept “Born wild” séduisent Miami Art Basel 2015

Orlinski, un artiste de cœur pour un art engagé

Si Richard Orlinski sculpte depuis 2004 “pour sublimer la réalité et créer des oeuvres d’art belles et intemporelles, qui suscitent l’émotion dans le regard de l’autre”, c’est aussi un artiste engagé que nous avons rencontré. L’artiste français a décidé de se mobiliser pour permettre aux Parisiens de prendre la parole grâce au vecteur qu’est l’art contemporain. Depuis la semaine dernière, devant les lieux les plus emblématiques de la capitale française, Orlinski expose son oeuvre iconique, un King Kong revisité pour l’occasion en bleu blanc rouge. Chaque spectateur peut ainsi collaborer au processus artistique tout écrivant un petit mot sur l’oeuvre promise aux enchères et dont le profit ira aux victimes des attentats du 13 novembre.

Sollicité par l’association américaine Make a wich représentée par Tony Parker, Richard Orlinski a réalisé une série de crocodiles en résine destinés à être customisés par différents artistes dont les fonds ont été intégralement versés à cette association. Make a wish se donne pour mission de réaliser le rêve d’un enfant hospitalisé.

Orlinski, invité d’ honneur du Pavilion Français de Miami Art Basel

“Born Wild” est le concept qu’Orlinski a crée il y a quelques années et qu’il vient présenter aujourd’hui au public averti de Miami Art Basel.

Ce projet artistique, à travers un véritable bestiaire fantastique, cherche à transformer les pulsions vitales négatives qui touchent l’ensemble des êtres vivants en émotions positives et en beauté. Crocodiles, panthères, éléphants, aigles et gorilles forment un bestiaire fantastique et allégorique qui séduit petits et grands. Violence primaire transcendée par la création artistique, esthétique de la beauté sauvage ciselée par le regard du sculpteur. En utilisant des matériaux bruts et naturels comme le bois pétrifié, la résine, le marbre ou le cristal de roche sublimées par des couleurs flashy (rouge automobile, bleu pétard ou violet irisé), des technologies derniers cris et des finitions précieuses: peinture à la feuille d’or, cisèlement d’orfèvre, incrustation de diamants, Orlinski nous étonne.
La mythologie et le pop-art sont aussi sources d’inspiration pour Orlinski qui faits twister les classiques (David, Vénus, Vanités) pour mieux les revisiter.

Une oeuvre donc accessible à tous, qui séduira petits et grands, de la Fiac aux pentes de Courchevel, voici Orlinski à Miami Art Basel pour notre plus grand bonheur ! Richard Orlinski sera aussi présent à la Villa Azur jeudi 3 décembre 2015 pour un hapenning très arty !

Pour plus de renseignements sur Richard Orlinski:

www.richardorlinski.fr

 

A Miami, le sculpteur est représenté par la Galerie Markowicz

www.markowiczfineart.com/RichardOrlinski.cfm

 

Soirée à la Villa Azur jeudi 3 décembre 2015 consacrée au sculpteur français et organisée par Marcowicz Fine Arts :

www.markowiczfineart.com/RichardOrlinski.cfm

Michel Mieze2