Benka meals 2

Le quartier de Little Haïti demeure boudé des touristes en raison de sa précarité et de la mauvaise image dont il pâtit. Mais cette enclave caribéenne et colorée mérite d’être découverte et parcourue en journée car elle recèle de véritables trésors… Touristes et curieux devraient s’y précipiter !

Histoire de la diaspora haïtienne

Situé au nord du Design district, l’ancien quartier italien planté de citronniers « Lemon City » est devenu le noyau de la diaspora haïtienne depuis les années 60. Et à bien y réfléchir, il est vrai que le sort des Haïtiens de Miami fait étrangement écho à celui des Cubains et leur fuite du régime révolutionnaire de Fidel Castro. Pour ce qui est des Haïtiens, il s’agissait quant à eux de partir loin de la dictature de la famille Duvalier (père et fils).

Plus de 50 000 Haïtiens s’établirent dans le faubourg aujourd’hui appelé Little Haiti, autour de la majestueuse statue du Général Toussaint Louverture, père de l’indépendance haïtienne et de la première république noire du Nouveau Monde.

Littérature et culture Vaudou

Sur la 2ème avenue NE, âme et artère principale du quartier, votre curiosité sera piquée au bout de quelques pas. Face à la vitrine de la Librairie Mapou, vous apercevrez une antre où s’amoncèlent plus de 3 000 ouvrages en langue française et créole.

Son propriétaire éponyme, Jan Mapou, chantre de la culture créole, a publié il y a peu une anthologie de la poésie haïtienne dans sa langue maternelle.

Quelques mètres plus loin, vous découvrirez les « botanicas », ces boutiques consacrées à la dévotion vaudou qui s’enracine dans la religion yoruba. Véritables capharnaüms, elles présentent un éventail d’images saintes, de statues, de crânes, de poupées vaudou à épingler et autres colifichets en sus d’élixirs d’amour et de remèdes encapsulés.

Ici, on naît prêtre vaudou, une vocation qui se transmet  de père en fils et les fidèles accourent nombreux pour panser les maux du corps et de l’âme.

Restaurants : les bonnes adresses de Little Haiti

L’identité haïtienne se décline aussi au fumet des spécialités présentées dans les restaurants avoisinants. La Soup Joumou (à base de Giraumon) ou le Pwason Gwo Sel (un effort intense de traduction est ici nécessaire) en étant les étendards… Pour goûter à ces deux plats traditionnels, et bien d’autres encore, rendez-vous au :

  • New Piman Bouk Restaurant au 5932 NE 2nd Ave MiamiMiami. Les Caraïbes dans votre assiette, y compris pour les petit-déjeuners.
  • Le Chef Creole Seafood : une nourriture toute aussi caribéenne et très orientée sur les produits et fruits de la mer : poissons fris, crevettes, homards, poulet fris, ribs… 200 NW 54th St
  • Chez Le Bébé, 114 NE 54th St Miami. Au menu : chèvre, bœuf, poisson, soupes, fruits…

Plongez-vos dans la culture haitienne

Le Centre Culturel Haïtien, sur la 59 ème NE, est un autre lieu emblématique de la culture créole. Ses façades bariolées rappellent la vivacité des cases haïtiennes et l’énergie de son peuple.

Ouvert en 2009, sous l’égide de la France et de la Francophonie, financé par la ville de Miami, ce centre promeut la culture afro-caribéenne au travers d’expositions et de spectacles variés.

Sources

Guide MFC