USA IMMO CLE

Né en 1800 au sud de la baie de Miami, Coconut Grove (ou « The Grove » comme l’appellent ses habitants) est un quartier aux airs de village hippie-chic qui a su garder son âme face au boom urbanistique du centre-ville. Partons ensemble à la découverte de ce petit mirage, ou miracle, floridien…

Comme un air de méditerranée…

Véritable îlot à la végétation luxuriante, son labyrinthe de ruelles peu asphaltées, croulant sous le poids des palmes et lianes de banians, cache de très belles demeures au style colonial ou toutes de bois revêtues.

Au nord du Grove, la Villa Viscaya est l’un des plus beaux exemples architecturaux de la baie. Et les mots sont soigneusement pesés, sachez-le ! Résidence d’hiver de l’homme d’affaires James Deering, elle fut édifiée à l’aube de la première guerre mondiale. Ses matériaux rares importés d’Europe, ses jardins florentins ménageant bassins de rocaille et grottes tapissées de conches, sa fière allure de villa italienne aux vues panoramiques embrassant toutes la baie de Biscayne, vaut véritablement le détour. Une merveille !

Des bobos, aux plaisanciers

Au cœur du village du Grove, un centre piétonnier à l’atmosphère bohème offre aux visiteurs de nombreuses terrasses de café, souvent tenues par des Français, des glaciers italiens, des bazars ethniques, des boutiques vintages et des centres de yoga faisant le bonheur des bourgeois-bohème du quartier.

Encadré par quatre magnifiques parcs (le Kennedy, le Peacok, le Barnacle et le Merry Christmas) reliés entre eux par une ceinture verte, la Bike Lane, le Grove est aussi le quartier des marinas et le paradis des plaisanciers. Les clubs de voile s’égrènent le long de la Bay Shore Drive et offrent de très belles perspectives sur la baie hissée de mâts.

.

Comme une brise bahamienne à Coconut Grove…

Enfin à l’ouest de Coconut Grove, se trouve l’enclave historique du quartier bahamien. Ses petites maisons de bois bariolées, ses habitants causant sur des rocking chairs au pas de leur porte, nous replongent dans l’histoire de la ville. C’est ici, en effet, que s’est implantée la première communauté noire du sud de la Floride. Ses habitants sont, en effet, les descendants des Bahamiens venus travailler dès 1870 à l’édification du Peacok Inn.

Petite excentricité du quartier enfin : le Coconut Grove Bahamian Cemetery ou Chalotte Jane Memorial Park Cemetery. Un cimetière historique et surtout « mythique », puisque la légende raconte que l’une des plus grandes chansons de tous les temps, Thriller de Michael Jackson, lui aurait été inspirée dans cet endroit… Un site qui est avant tout historique pour la communauté bahamienne, puisque plusieurs pionniers de l’île y sont enterrés.

.

[soundcloud url= »https://soundcloud.com/salpiconrolo/thriller-michael-jackson » layout= »yes » comments= »yes » show_related= »yes » show_user= »yes » auto_play= »no » color= »#ff7700″ width= »100% » height= »81px » class= » » id= » »]

Restaurants : nos adresses à Coconut Grove

Entre deux visites, MyFrenchCity vous recommande quelques restaurants de Coconut Grove. Et si la France vous manque beaucoup, sachez que vous n’aurez pas de mal à trouver des établissements sur place. Pour le reste :

  • Jaguar Ceviche Spoon Bar & Latam Grill, 3067 Grand AveCoconut Grove. Vous y trouverez une gastronomie essentiellement inspirée des mets sud-américains. Du Pérou à l’Argentine notamment. N’hésitez pas à vous rendre sur leur site pour y avoir plus de détails sur leur carte !
  • Taurus, 3540 Main Hwy Miami. Vous n’avez jamais mangé de burgers de taureau devant un live music ? C’est l’occasion !
  • Allez enfin prendre vos petit-déjeuners et déjeuners au Coral Bagels, 2750 SW 26th Ave

Sources

Google map

USA  IMMO Floride