USA  IMMO Floride

Si vous aimez vivre avec les quatre saisons, New York est faite pour vous. La ville est connue pour ses contrastes climatiques importants qui, s’ils permettent de renouveler sa garde-robe tous les 3 mois, font souvent perdre la tête au thermomètre, avec des variations de températures pouvant aller de -25°C l’hiver à + 40 degrés l’été. Quelle météo à New York durant l’année ? Faisons le bilan ensemble…

New York l’été

Généralement, les New-Yorkais commencent à montrer le bout de leur orteils dès Memorial Day (dernier week-end de mai) jusqu’à Labour Day (premier week-end de septembre).

Si cela ne correspond pas aux dates de la saison d’été sur le calendrier, c’est pourtant pendant cette période que le soleil tape le plus fort, que les plages de l’Etat de New York ouvrent de manière officielle (voir notre article sur les plages de New York ici) comme les attractions de Coney Island.

Si mai et juin sont des mois très agréables, comptez 30°C en moyenne de juillet à août. Avec un taux d’humidité à 70% en moyenne, la ville devient vite étouffante malgré la proximité avec l’océan Atlantique, l’East et l’Hudson River qui entourent Manhattan. Le début de l’été indien, très agréable pour profiter des Hamptons, débute quant à lui en septembre. Attention aux orages cependant, qui peuvent arriver très vite et gronder très fort, tout en provoquant d’abondantes précipitations. Mais ne vous inquiétez pas, des vendeurs de parapluies à la criée sont toujours prêts à vous protéger des trombes d’eau menaçantes !

Un automne à NYC

Quand les arbres verts de Central Park se parent de magnifiques couleurs orange, rouge et jaune, et que le thermomètre perd dix degrés, cela signifie souvent que le mois d’octobre n’est pas loin.

Ses 7° en moyenne n’empêchent cependant pas les costumes les plus courts pour Halloween (31 octobre) et ou, pour les coureurs, de porter le short lors du fameux marathon de New York (premier week-end de novembre).

L’hiver rude de Big Apple

Un Noël à New York avec en fond des petits flocons de neige qui tombent sur le bitume : le décor parfait est planté pour accueillir le grand sapin du Rockefeller Center. Mais ce paysage idyllique peut vite se transformer en cauchemar quand la pellicule de neige devient un épais manteau gelé. Le 26 décembre 2010, un blizzard avait recouvert la ville avec près d’un mètre de neige par endroit, laissant certaines rues (hors de Manhattan) complètement inaccessibles pendant plusieurs jours et bloquant les métros dont les lignes sont aériennes.

Mais le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres, en l’occurrence des enfants ou des skieurs de fond qui profitent des petits vallons de Central Park.

Ce sont les mois de janvier et février qui sont les plus froids avec des températures qui peuvent aller au-dessous -18 °C et jusqu’à -25 °C ressentis, lorsque souffle un vent glacial. Et quand la neige fond sous la chaleur des pots d’échappement ou d’une hausse du thermomètre, elle se transforme en gadoue qui ne s’écoule pas toujours correctement dans les égouts provoquant d’énormes flaques boueuses ! Pas idéal pour les mocassins et autres bottines. Alors, un conseil : n’oubliez pas vos bottes !

Le printemps : pluie et retour de la douceur

Mars apporte son lot de pluie et fait la transition vers le printemps. Après les gelées matinales, les températures remontent dans le positif. Les cerisiers en fleurs s’offrent en spectacle dès le mois d’avril et jusqu’au début de mai. Cette période est cependant propice aux jours de pluie.

USA IMMO CLE