Transfermate

Depuis 2011, « Solange te parle », un drôle de vlogging attire à chaque publication plusieurs millions de vues. Le 22 décembre dernier, Ina Mihalache, son auteure, s’est fendue d’un petit duel France-Québec pour savoir où on utilisait le plus d’anglicismes…

Anglicismes en France et au Québec : le duel arbitré par Solange

Déjà près de 230 000 vues pour la vidéo de  » Solange te parle  » du 22 décembre dernier. Au menu de cette série qui aborde des thèmes aussi vastes que l’amour, la féminité, la solitude ou le bonheur, l’actrice-réalisatrice fait un petit focus sur la linguistique. Précisément sur l’utilisation d’anglicismes en France, le pays où elle vit depuis 2004, et le Québec, sa province d’origine où elle est née en 1985.

Starbuck vs Fonzy

Et la palme des anglicismes revient à….

Pour cette étude « presque scientifique », la jeune femme décide de regarder deux films : le québécois Starbuck et son « remake » français, Fonzy. Taclant ce dernier, elle trouve alors de nombreux termes d’anglais et d’anglicismes dans l’original avec des mots tels que flashers (clignotants), se parker (se stationner), anyway (de toute façon), cute (mignon) ou encore weird (étrange).

Un phénomène à suivre en 2016

Dans sa vidéo « Québécois pour les nuls », le 16 novembre dernier, Solange avait déjà proposé un petit guide québécois pour le Français voulant essayer de s’intégrer dans la province canadienne. Une publication qui a été vue plus de 1.1 millions de fois sur YouTube, faisant de la Youtubeuse un phénomène à suivre en 2016.

Qui est Solange ?

Derrière le pseudonyme Solange, se cache Ina Mihalache, née le 14 mai 1985 à Montréal. Pour des raisons esthétiques, elle abandonne l’accent québécois à l’âge de 10 ans, explique-t-elle dans Madame Figaro. Le 6 janvier 2016, elle sort un livre, Solange te parle, aux éditions Payot & Rivagesouvrage qui rassemble les meilleures billet de cette web-série.

Benka Private Chef