USA  IMMO Floride

Qui n’a jamais éprouvé un léger malaise à l’heure du déjeuner au bureau ? La crainte du  “je vais déjeuner tout-seul(e), mon Dieu !”, ne vous a-t-elle jamais envahi ? Ce stress pré-cantine est définitivement révolu  grâce à une jeune entrepreneuse francaise, Marie Schneegans, qui vient de lancer son application Never Eat Alone ou comment mettre fin à votre solitude face au plateau-repas !

Never Eat Alone, la start-up frenchy qui connecte les salariés

Marie Schneegans est une jeune entrepreneuse française  à l’origine de la start-up américaine Never Eat Alone (basée à San Francisco) qui favorise l’emploi en connectant les employés des grandes entreprises pendant la pause déjeuner. Etudiante à Paris-Dauphine, Marie Schneegans arrive en stage chez UBS, la banque suisse de gestion de fortunes et se pose alors la question de tout bon stagiaire : “ avec qui vais-je pouvoir déjeuner ? “. Les collègues ne font pas légion à l’heure du déjeuner et Marie se trouve souvent cantonnée dans les mêmes cercles à la pause déjeuner. c’est ainsi que germe en elle l’idée d’une application permettant de briser les frontières de chaque département et d’aller déjeuner, au gré de ses envies, soit avec le service comptabilité soit avec, qui sait le PDG ?  C’est ainsi que Marie fait son petit bout de chemin : “ Jai commencé à rencontrer des gens de la comptabilité, de la finance de marché, de la DRH ”. En ajoutant : “ Même le PDG dUBS a accepté de déjeuner avec moi !”. Très vite l’envie de créer une application fonctionnelle et facile d’utilisation fait son chemin afin de favoriser  de belles synergies entre les salariés. “ J’ai eu envie de créer une application très simple pour permettre aux collaborateurs de se rencontrer au sein de l’entreprise.”

Never Eat Alone, une application à la conquête des USA !

Lancée en 2016, l’application Never Eat Alone compte déjà des dizaines de milliers d’utilisateurs ! L’appli mobile, de Paris à LA, révolutionne le monde salarial et offre chaleur et gaité aux déjeuners d’entreprise. La jeune start-up, basée aujourd’hui à San Francisco, se compose de 6 personnes et a déjà gagné de nombreux prix: le Hackathon Startupbus Europe, le concours de pitch à l’accélérateur Wayra et Startupbootcamp.

Mais comment l’appli Never Eat Alone arrive-t-elle à connecter tous les employés à l’heure du déjeuner  ?

“ C’est une application où les employés d’une même entreprise se connectent avec leur adresse email professionnelle ou par le biais de Linkedin. Par la suite, nous les connectons (matching)avec une personne d’un autre département.

Jai eu lidée lorsque je faisais mon stage dans la banque UBS l’édernier. Je m’ennuyais et je déjeunais toujours avec les mêmes employés. Du coup, j’envoyais des emails à des employés d’autres départements de UBS pour déjeuner. Cela a bien marché et tous les jours je déjeunais avec des personnes différentes. Cela m’a permis de mieux comprendre comment l’entreprise fonctionnait et on m’a même proposé un poste. C’est aussi donc une façon de ne pas être en situation d’offreur de compétence dans une démarche pro-active

La jeune pousse californienne a de belles ambitions et avance à grands pas puisqu’elle envisage dès l’été 2016 d’ intégrer l’application sur l’Apple store mais aussi de l’expérimenter dans les entreprises très hiérarchisées comme les banques où la structure verticale rend difficile toute rencontre ou synergie entre les salariés. Un type de société donc où briser les codes et les parois de verre pourrait assurer le succès de cette jeune pousse qui monte.

En France, pays où la pause déjeuner est reine, des entreprises comme Danone, BNP ou Carrefour ont déjà été conquis par le projet. Bientôt disponible sur le marché américain, à quand Never Eat Alone chez IBM, Citigroup ou Bank of America ?

investir1