Accident en Floride : « Seul un avocat dédié aux dommages corporels saura vous défendre »

/, Edition Nationale, Floride, Vie pratique USA, Vie quotidienne USA, Voyage en Floride/Accident en Floride : « Seul un avocat dédié aux dommages corporels saura vous défendre »
Nouga1

En partant en vacances dans la belle région de la Floride, personne n’imagine être victime d’un accident grave. Pourtant, un carambolage, une chute, une morsure de chien ou encore une négligence pharmaceutique sont vite arrivés. Albert Benzrihem, avocat en Floride dédié exclusivement à la représentation des victimes d’accidents, a donné quelques conseils à MyFrenchCity.

MyFrenchCity : Dans quels cas faut-il contacter un avocat suite à un accident avec symptômes physiques ou émotionnels ?

Albert Benzrihem : A partir du moment où les douleurs ou les séquelles liées à votre accident se développent, il est conseillé de contacter un avocat, après avoir consulté un médecin ou vous être rendu à l’hôpital. Qu’il s’agisse d’un accident domestique comme une chute, une coupure, une brûlure, une intoxication, ou d’un accident de la route impliquant d’autres personnes, vous avez de grandes chances d’être couverts pour vos dommages. Mais les compagnies d’assurance ont tout intérêt à vous indemniser le moins possible. C’est là qu’intervient l’avocat.

Comment choisir le professionnel qui va nous défendre ?

Tous les avocats aux Etats-Unis devraient être capables de résoudre un cas à l’amiable sans déposer de plainte, ou de déposer une plainte en cour et de la poursuivre jusqu’au procès. Mais il y a beaucoup de bureaux ici, que l’on appelle les « mills », qui dépensent des millions en publicité en placardant la tête du patron un peu partout dans la ville, et cherchent à résoudre le cas à l’amiable rapidement, sans déposer la plainte au tribunal, pour rentrer dans leurs frais.

En face, il y a des bureaux qui résolvent à l’amiable mais s’occupent aussi de vous si vous décidez de passer en litige, et qui portent l’affaire en cour quand c’est nécessaire. Dans mon cabinet en Floride, nous faisons les deux. Croyez-moi, les compagnies d’assurance savent quels sont les bureaux qui invariablement résolvent les cas sans les mettre en procès, et ceux qui sont préparés, quand nécessaire, à représenter les victimes dans un litige. Cette différence est critique, parce qu’une fois qu’un bureau d’avocats a démontré qu’il était capable de faire passer un cas en litige et de le mener jusqu’à la fin, il gagne le respect de la compagnie d’assurance, et cette dernière fera alors des offres pré-litige à la mesure des séquelles réelles de la victime.

Pourquoi vaut-il mieux faire appel à un avocat dédié aux accidents corporels ?

Parce que seul un avocat dédié exclusivement à la représentation des victimes d’accidents corporels saura vous défendre ! Les affaires d’accidents corporels demandent une grande expérience. Si la compagnie d’assurance vous offre 100 000$ de dédommagement, l’avocat qui n’a pas l’expérience requise ne sait pas que techniquement, les séquelles peuvent valoir 200 000$.

Il y a un autre élément à prendre en compte, qui fait intervenir les chiffres. Un avocat non dédié et peu scrupuleux pourrait conseiller à son client d’accepter les 100 000$, car la loi, qui plafonne ses honoraires à 33% et un tiers de la somme obtenue pour son client, lui permettrait d’être payé 33 333,33$. En revanche, s’il choisit de référer son client à un autre avocat qui serait dédié aux dommages corporels, il toucherait 25% des honoraires de cet avocat. Comme les honoraires d’un avocat dommages corporels sont plafonnés à 40% de la somme obtenue, si ce dernier obtient 200 000$ pour la victime, il sera payé 80 000$, et le premier avocat 25% de cette somme, soit 20 000$ seulement. Donc, quel serait l’intérêt de ce dernier de référer le cas à quelqu’un d’autre ?

Ce genre de situations est malheureusement de plus en plus fréquent, avec des avocats qui choisissent de régler les cas à l’amiable le plus rapidement possible. Et tout ça se fait bien sûr au détriment du client, qui a des douleurs au cou ou au dos mai qui ne saura jamais la véritable valeur de ses séquelles, car il n’existe pas de barème à part l’expérience.

Et si un avocat me contacte directement après l’accident ?

Cela peut arriver, car certains avocats ont accès aux rapports de police presque immédiatement, ou des contacts avec les sociétés de remorquage. Certaines victimes peuvent recevoir jusqu’à quatre sollicitations en deux jours, alors que la loi interdit strictement de solliciter un client avant plusieurs semaines. Si l’avocat en question est prêt à se mettre hors la loi pour récupérer votre cas, est-ce que vous lui feriez confiance pour vous défendre correctement ?

Avez-vous des conseils sur le comportement à adopter face aux compagnies d’assurance ?

Un seul, et très simple, si votre accident implique une autre personne : ne communiquez pas avec l’assurance de la partie adverse, même si elle tente d’entrer en contact avec vous après le cas. J’ai fait mienne la doctrine du « big stick » prônée par Théodore Roosevelt : « parle doucement et porte un gros bâton ». Cela signifie qu’il faut parfois savoir montrer les dents face aux compagnies d’assurance, pour obtenir le meilleur à son client.

Combien pouvez-vous obtenir pour une victime ?

Je peux être amené à régler un cas pour quelqu’un ayant des blessures pour 5000$ comme pour des millions de dollars, il n’y a pas de règle ni de livre. Seule l’éducation, l’expérience et le respect que j’ai acquis des compagnies d’assurance à travers mes plus de 30 ans de carrière permettront d’atteindre la rémunération maximum pour chaque individu. Mais je mets la même énergie et la même détermination dans chacune des affaires que je traite, quel que soit le résultat final.

Contacter Albert Benzrihem

Nouga2

About the Author: