Michel Mieze1

Aux USA, toute activité peut vite devenir un vrai job. MyFrenchCity vous donne trois types d’emploi qui n’existent pas vraiment en France.

Dog Walker

Pour les amoureux des chiens

Le terme “dog walker” pourrait être traduit par promeneur de chiens…Vous aimez les chiens et l’idée de vous promener avec des chiens qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige vous emplit de joie…Bienvenue dans le monde des dogs walkers. Contrairement à ce que l’on peut penser en France, promener son chien peut être une vraie carrière aux USA. La preuve ? Le salaire qui peut varier de 10 à 30 dollars par promenade et par chien. Pas étonnant de voir des promeneurs avec parfois quatre toutous en laisse aux abords de Central Park. Sans oublier les éventuels pourboires et les étrennes de Noël si vos clients sont satisfaits. Les demandes peuvent être de faire faire un tour à Médor pour faire ses besoins et un peu d’exercice physique. Attention, où que vous soyez aux USA, notamment à New York, il faut ramasser les crottes des chiens sous peine de se voir infliger une amende de 250 $.

Busboy

Pour commencer à travailler dans les restaurants

Dans le monde de l’hospitalité aux USA, il existe un autre rang d’employé en salle : le busboy qui pourrait être traduit par débarrasseur. Ce poste de busboy est souvent réservé aux débutants dans les restaurants : son rôle est celui de débarrasser les tables en enlevant les assiettes sales, de mettre les tables, de remettre du pain ou de l’eau et généralement d’assister l’équipe des serveurs qui eux prennent les commandes. Selon l’US Bureau of Labor Statistics qui réalise des statistiques sur le monde du travail, le salaire médian annuel de busboy est de $18 500.

Valet

Si vous aimez jouer à Tetris en voiture

Si le métier est connu dans les hôtels et grands restaurants, il existe aussi dans les villes américaines. Confier ses clés à un inconnu pour garer sa voiture dans un parking urbain, c’est que vous pouvez faire aux USA, notamment dans les parkings en étage d’une ville comme New York. En effet, les places sont si peu nombreuses que les véhicules sont stationnés les uns sur les autres grâce à un système d’ascenseur ou garés comme dans le jeu Tetris. Le valet doit être un adepte des créneaux, faire preuve de méthode pour optimiser l’espace et de beaucoup de soin pour stationner la voiture sans la rayer et pour la rendre dans les meilleures conditions à son propriétaire. Comme tout service, cette profession, dont le salaire annuel moyen est de $24 000 , est en grande partie payée par les pourboires. Elle donne  aussi parfois l’occasion de conduire de jolies voitures sur quelques mètres !

LES SALAIRES MOYENS PAR PROFESSION AUX USA

investir1