Nouga1

Jean-Jacques Edderai est docteur en dentisterie et spécialiste de la dentisterie cosmétique. Passionné par les médécines naturelles et traditionnelles, notre expert est revenu avec l’équipe de MyFrenchCity sur les 3 principaux bienfaits de la Marijuana sur notre santé. A l’heure de la légalisation de la Marijuana dans de nombreux états américains, la feuille dentelée est au coeur de toutes les conversations…

La Marijuana, un remède naturel ancestral

Comme le souligne le docteur Jean-Jacques Edderai, il est peut-être temps de changer notre vision passéiste de la Marijuana et d’ouvrir les yeux aux nombreux bienfaits qu’offre cette plante à notre santé et psyché. La Marijuana (ou Cannabis) est une plante médicinale très puissante qui a été interdite dans de nombreuses régions du monde en raison de ses vertus psychotropes (le célèbre THC). Toutefois, ces mêmes vertus permettent de soigner de nombreuses maladies et de soulager considérablement douleurs et inflammations, ce qui a amené certains états (comme la Californie ou l’Alaska) à légaliser sa consommation à des fins purement privées et récréatives ou médicinales. Utilisée depuis plus de 5000 ans par la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique (Inde) le Cannabis panse les corps et les âmes.

La Marijuana, un remède contre l’anxiété, le PTSD et le stress

Comme n’importe quelle plante consommée, la Marijuana peut comporter des effets secondaires. Pour de nouveaux consommateurs, une trop grande quantité peut engendrer de l’anxiété ou de l’arythmie. Pour ceux qui la consomment régulièrement et en petites quantités, tout en connaissant leurs limites, la Marijuana est synonyme de relaxation, d’apaisement et peut même distiller du bonheur en petites quantités.

L’une des pires pathologies dues à l’anxiété, le PTSD (syndrome de stress post-traumatique), peut être réduit grâce à la Marijuana. Les dernières recherches menées en 2013 quant à ce sujet, prouvent que l’on trouve moins de cannabinoïdes dans les cerveaux aimantés par la peur et l’anxiété. La théorie démontre qu’en fumant de la Marijuana, l’on augmente les cannabinoïdes contenus dans ces zones du cerveau. Le Département Américain de la Santé  vient d’approuver des tests dans ce sens là. En Suisse, pays pionnier de la Marijuana à des fins thérapeutiques, le taux de suicide carcéral a chuté de 10% depuis que la consommation de Marijuana est autorisée dans les prisons.

La Marijuana, pour lutter contre les effets du cancer

Le cancer est une maladie terrible qui nous touche tous de près ou de loin. Les effets de la chimiothérapie sont nombreux et coupent, entre autres, l’appétit, engendrent nausées et douleurs. Il a été prouvé scientifiquement qu’avoir recours à la Marijuana augmente l’appétit et réduit nausées, douleurs et vomissements. Deux médicaments d’ailleurs utilisés dans le traitement du cancer sont directement dérivés du THC. Des médicaments similaires sont aussi utilisés dans le traitement du sida.

Si la Marijuana aide à lutter contre les symptômes de la chimiothérapie, elle est aussi une arme de prévention contre la croissance des tumeurs cancéreuses. En réduisant l’inflammation, elle agit comme prévention de l’accroissement de la cellule, tue les cancéreuses, stoppe les métastases et  allège la douleur.

La Marijuana, l’arme contre les maladies neurodégénératives

Les maladies dégénératives touchent des millions de personnes à travers la monde. La maladie de Parkinson impacte à elle seule plus d’un million de patients. Toutes ces maladies affectent le système nerveux et le capacité de communication avec le cerveau. Ainsi, touchées par cette maladie dégénérative, de nombreuses personnes perdent l’usage de leurs mouvements.

Chez les animaux affectés par la MS (troubles musculosquelettiques), le THC (Tétra-Hydro-Cannabinol, la principale molécule active du cannabis) est capable de toucher des cellules qui causent l’inflammation. Ce qui signifie moins de dégradation pour cette partie du corps. Dans une étude britannique, nous découvrons que 30% des patients de MS souffraient de moins de raideur seulement après trois mois de prise de Marijuana. Ce qui est un bon indicateur du fait que la THC puisse être aussi bienfaisante dans le traitement des douleurs TMJ (dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire).

Attention toutefois à l’abus de consommation de Marijuana qui n’est pas sans danger et peut provoquer paradoxalement certaine effets indésirables pouvant détruire votre santé.

MyFrenchCity remercie le docteur Ederrai pour la richesse et la clarté de ses explications.

northmiamibeachdentist.com

Jean-Jacques Edderai Dentiste

17101 NE 19th Avenue

North Miami Beach, FL 33162

Nouga2