Nouga1

Que vous soyez en partance pour l’étranger ou déjà expatriés, détachés, migrants, mariés ou tout simplement curieux ? Peu importe, ce nouveau « guide de survie à l’usage des couples aventuriers » : « Chéri(e), on s’expatrie ! » vient de paraître aux éditions Eyrolles. Petit livre pétillant et plein d’humour qui retrace avec fantaisie et discernement les 14 années d’expatriation de son auteure Alix Carnot, « Chéri(e), on s’expatrie ! » est le pionnier de l’analyse de l’expatriation pour le couple.

Couple, carrière, expatriation, la bonne équation ?

Une expatriation en pleine réinvention

Alix Carnot après 14 ans d’expatriation et 8 déménagements aux quatre coins du monde revient avec lucidité et drôlerie sur un sujet encore tabou : le couple dans l’expatriation. Selon les dernières statistiques 40% des femmes d’expatriés ne trouveraient pas d’emploi dans leur nouveau pays d’accueil, un chiffre qui révèle une réalité professionnelle difficile à envisager. On aurait tendance à oublier, voire à occulter, que l’expatriation peut être délicate pour les couples avec son lot de surprises, de challenges, de remises en question. Véritable « big bang personnel”, l’expatriation demande une bonne dose de préparation et d’optimisme en toutes circonstances ! La mobilité, qui semblait autrefois si simple, est aujourd’hui délicate pour les conjoints car, à l’heure des couples à double carrières et à compétences égales,  l’expatriation est en pleine réinvention. Le lecteur en partance ou déjà de retour se reconnaîtra dans « Chéri(e), on s’expatrie ? » et s’amusera à démasquer son modèle de couple dans les 5 catégories établies par Alix Carnot:

  1. Ma sorcière bien-aimée
  2. Desesperate trailing bee
  3. Tic Tac
  4. Ulysse et Pénélope
  5. La Petite Maison dans la Prairie

Une promesse d’aventure qui peut virer au naufrage ?

Comme le révèle Alix Carnot au Petit Journal : “ Jai voulu écrire ce livre car la question du couple expatrié pose la question de la dépendance, ce qui n’est pas dans l’air du temps. Il y a des injonctions très fortes contre la dépendance. On élève les enfants en leur disant « tu dois être autonome, et si tu veux réussir ta vie ma fille, tu dois être indépendante. » Or l’expatriation c’est exactement le contraire. C’est très difficile de mener deux carrières de front à l’étranger. Et même si les deux conjoints travaillent, l’un d’eux reste le plus souvent dans la dépendance financière. Ces niveaux de carrières complètement divergents sont d’autant plus difficiles à rer qu’on parle souvent de « jumeaux d’études » pour les couples expatriés, ils ont souvent des diplômes équivalents. Le couple est parti sur une promesse daventure, « on verra bien » se disent-ils, mais les difficultés sont à la mesure de l’excitation du départ. Si on essaye de les alerter, on dérange le rêve, pourtant il le faut. Les problèmes de couples en expatriation, c’est un pavé dans la mare”.

Ce petit opus bien ficelé (qui tiendra dans votre dernier sac à main) vous offrira une image plus réaliste, moins fantasmée de l’aventure qu’est l’expatriation. Une bonne dose d’humour, des conseils pratiques et la belle expérience d’un couple sorti renforcé de cette aventure, vous éviteront bien des eaux troubles ou des naufrages.

Acheter le livre

investir1