USA IMMO CLE

« Mais ça ne sert à rien, le français, ici aux États-Unis ! » C’est ce que certains parents expatriés entendent régulièrement de leur progéniture. Et il est difficile de répondre « Mais si, dans dix ans, tu me remercieras ! » « Tu prépares ton avenir, tu sais ! » « Et la famille en France, tu y as pensé ? » Toutes ces réponses semblent inadaptées au vu de la situation présente.

Alors comment intéresser nos enfants ? Comment éveiller leur curiosité ? Comment faire en sorte que naturellement ils en viennent à apprendre et aimer le français ? Voici plusieurs pistes.

La preuve par l’exemple

Que faites-vous vous-même pour améliorer votre français ? Oui, vous m’avez entendu ! Que faites-vous ? Nous oublions que nous sommes des personnes inspirantes pour nos enfants : « J’ai lu ce livre en français et j’ai a-do-ré ! » « Vous avez vu qu’il y avait une réforme de l’orthographe ? » « Aujourd’hui, j’ai appris un nouveau mot ! » Partageons nos propres expériences, nos propres pensées : nos enfants ne seront peut-être pas réceptifs, mais ils verront que nos actions sont en accord avec ce que nous disons. Et cela aura un impact bien plus fort que n’importe quel long discours de notre part.

Un environnement propice

Créons un environnement sympathique avec une bibliothèque de livres en français, de jolis carnets, des stylos rigolos. Abonnons-nous à des revues en français. Prenons l’habitude de commenter l’actualité de France (pas seulement les faits divers, l’actualité culturelle est tellement riche !). Communiquons par petites notes interposées. Réfléchissons sur toutes les ressources que nous avons dans la maison ou à portée de main pour élargir et améliorer l’environnement en français de nos enfants.

Varions les plaisirs

Pas facile dans ce bain linguistique de faire en sorte que le français (la langue, la culture) ne se dissolve pas. Lançons donc des poissons. De diverses variétés et de diverses couleurs. C’est la chandeleur ? Faisons des crêpes. C’est le 4 juillet aux États-Unis, et si nous en profitions pour parler du 14 ? On visite un musée : les enfants connaissent-ils Monet, Picasso ou Van Gogh ? Un sportif français gagne une médaille ? Regardons l’épreuve. Tout peut être prétexte à parler de la France. Osons faire découvrir ce qu’il y a de plus beaux dans notre culture et ce, de diverses manières.

Posons des questions

Nous oublions que nous savons nous-même énormément de choses, mais nos enfants les savent-ils ? Comment s’appelle le président de France ? Connaissez-vous des écrivains célèbres français ? Qui a créé la statue de la Liberté ? Pourquoi parle-t-on français au Québec, en Louisiane ou encore dans d’autres parties du monde ?

Posons aussi des questions sur la langue elle-même : d’où vient telle ou telle expression ? Pourquoi cette exception ? Quelle est l’étymologie de ce mot ?
Osons tester les connaissances de nos enfants et leur apprendre la grande Histoire mais aussi les petites anecdotes qui font de la langue française ce qu’elle est aujourd’hui.

Créons des ponts entre les langues

Avez-vous remarqué qu’en français, il y a des genres pour les objets (un fauteuil / une chaise) alors qu’il y a un genre « neutre » dans d’autres langues ? « I’m strong in French », ça ne veut rien dire ! « Je suis dix ans » non plus. Osons confronter, comparer, discuter de ces langues. Chacune a sa particularité, son unicité, sa sonorité. Osons les traductions mot à mot pour mieux souligner (et apprendre !) les différences. Par ailleurs, ces décalages ne sont-ils pas tout simplement… hilarants ? Oui, apprenons et rions ensemble !

La curiosité, comme l’enthousiasme, c’est contagieux. Osons ouvrir de multiples portes sur notre pays, sa culture et sa langue. Osons le faire de multiples manières. Impliquons nos enfants en les titillant. Soyons créatifs et montrons leur la France sous tous ses aspects. Notre enfant sera toujours libre de nous suivre ou pas dans cette démarche. Mais en créant cet environnement, nous mettons toutes les chances de notre côté pour les inciter à explorer notre belle langue.

À propos de l’auteur

Catherine Allibert
Écrivain et accompagnatrice des enfants expatriés dans le monde de la langue française.
Son site : www.unehistoiredeninjasetdesamourais.com

Son programme « Un défi par jour » propose aux enfants de 7 à 12 ans des défis d’écriture pour apprendre le français par la pratique.

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90