Marquise agency

Le sud de la Floride, et Miami en particulier, connaissent en ce début d’année 2015 un véritable boom immobilier. Projets en cours ou futurs, les nouvelles constructions fleurissent de toutes parts et atteignent des prix parfois astronomiques. Découvrez ici les tendances de cet essor immobilier en quelques chiffres…

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Evolutions 2015 de l’immobilier en Floride[/title]

Dans le sud de la Floride, les contrats de constructions immobilières ont plus que doublé en mars.

Les sommes mises en jeu à travers tous ces projets immobiliers sont passées de 400,6 millions de dollars à 801.8 millions de dollars, selon les rapports effectués par Dodge Data & Analytics ! Au premier trimestre 2015, l’augmentation des dépenses en projets immobiliers était quant à elle de 39% par rapport à l’an passé, soit une évolution de 1.65 milliards en 2014, à 2.3 milliards cette année.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Les bureaux les plus chers de Miami se trouvent à Brickell[/title]

Le prix de l’immobilier du quartier de Brickell a atteint des records dernièrement avec la vente des bureaux les plus chers du quartier. La semaine dernière, PREEF Property Trust (branche de Deutsche Bank) a racheté le numéro 800 de Brickell Avenue pour la modique somme de 111,6 millions de dollars soit 533 dollars le mètre carré, prix le plus élevé de tout le quartier.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Cet immeuble avait été acheté en 2004 par Guggenheim Real Estate au prix de 34 millions de dollars, a donc été vendu plus de trois fois son prix d’origine. Selon Tom Dixon, président de Dixon Commercial Real Estate, à ce prix d’achat, les loyers commerciaux vont devoir être très élevés pour pouvoir rentabiliser l’investissement. D’autre part, ces montants pourraient bien venir influencer le marché et fixer une nouvelle norme du prix du mètre carré. Cela d’autant plus qu’un projet titanesque, le Brickell City Center (plus de 80 étages), devrait voir le jour dans les années à venir.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »10px » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= »http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/05/brickell-850px.jpg » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]La flambée des prix des terrains commerciaux dans le Design District[/title]

Au cours de l’année passée, les prix des terrains commerciaux sont montés en flèche dans le Design District. Ce petit quartier de 10 blocks, qui, pour de nombreux agents immobiliers, était considéré comme un quartier « mort » et peu attractif, est, il est vrai, devenu un endroit très attrayant. En effet, les experts ont été surpris de voir Louis Vuitton ou Louboutin investir jusqu’à $250 du mètre carré pour s’offrir de beaux espaces dans ce quartier. Ces investissements des marques de luxe concomitant à un réinvestissement de la zone, cette fois-ci culturel et artistique, ont entrainé en très peu de temps une hausse de l’attractivité du quartier et de son activité (restaurants, bars…).

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]D’industriel à hipster[/title]

A l’origine quartier industriel, les artistes ont su se le réapproprier pour en faire un quartier hipster, aujourd’hui de plus en plus en vogue.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= »http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/05/design_district_850.jpg » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Les prix des terrains sont donc en hausse. Du fait de cette popularité regagnée, et de l’appropriation des lieux par des marques de prestige, le prix du terrain au mètre carré est passé de $1,100 à $3,000 sur un très court laps de temps. A l’heure actuelle de nombreux projets de condoniums, d’hôtels et de boutique sont à l’œuvre. La prochaine étape pour ce quartier sera donc la construction de ces édifices, qui devrait être finalisée d’ici 3 ou 4 ans, selon le président de Charrif Realty Group.

[/one_half]

Il affirme que lorsque ces projets auront vu le jour, les prix de l’immobilier à l’achat et à la location du Design District pourront être réévalués de manière durable. Pour M. Charrif, on ne peut pour le moment qu’être prudent sur les projections quant à l’évolution du quartier et de son immobilier. De nombreux micro et macro-facteurs pourraient, en effet, venir influencer le cours de l’immobilier du quartier mais également sa popularité. Le temps fera loi…

[/fullwidth]

investir1