USA  IMMO Floride

Lundi 23 novembre, à quelques nuits des célébrations de Thanksgiving, le département d’Etat américain invitait ses ressortissants à éviter les attroupements et à se maintenir écartés des foules afin d’éviter la menace terroriste. Revenons avec MyFrenchCity sur cette alerte mondiale du 23 novembre et sur le risque de voyager aux quarte coins du monde pour les ressortissants américains.

Alerte terroriste mondiale lancée par les USA

Même s’il est courant que le département d’Etat américain émette des notices d’alerte à l’égard de ses ressortissants résidents de par le monde ou en voyage, cette alerte mondiale du 23 novembre (10 jours après les attentats parisiens) semble donc unique et revêt une dimension particulière.

Si l’alerte a été lancée en début de semaine c’est en raison des fêtes de Thanksgiving, un moment particulièrement festif dans le calendrier US qui amorce un pont de 5 jours lors duquel une grande partie des Américains sera amenée à voyager. Un communiqué de presse stipule que “ les informations actuelles laissent penser que EL (Etat Islamique), Al Quaida, Boko Haram et d’autres groupes terroristes continuent de planifier des attaques terroristes dans de multiples régions.” En évoquant “ le recours à des armes non conventionnelles ou conventionnelles pouvant viser des intérêts publics ou privés” le gouvernement américain met en garde ses citoyens.

Obama et Hollande, unis dans leur combat

C’est en se référant implicitement aux attentats parisiens du 13 novembre, au Stade de France et au Bataclan que le Département d’Etat estimait que “les extrémistes ont pris pour cible des événements sportifs, des théâtres, des marchés en plein air ou des services aériens “ en invitant ses ressortissants à faire preuve d’une vigilance accrue.

Dimanche 22 novembre, le Président Obama invitait les chefs d’état du monde entier à se montrer forts et unis dans la tourmente et à se rendre à la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris à la fin du mois.

Mardi 24 novembre, le Président Obama recevait François Hollande à la Maison Blanche lors d’une semaine consacrée à une politique diplomatique commune visant à l’ intensification et à l’union dans la lutte contre l’Etat Islamique. Rappelons, par ailleurs, que Washington est en première ligne de cette coalition commune contre l’Etat Islamique.

Vigilance est donc de mise aux USA en cette période de Thanksgiving contre une alerte terroriste prise ici très au sérieux.

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90