Un patron divise son salaire par 14 et double ceux de ses salariés

////Un patron divise son salaire par 14 et double ceux de ses salariés
Marquise agency

Générosité pure ou coup de génie ? Certainement les deux. A Seattle, Tom Price, patron et fondateur de l’entreprise Gravity Payments, spécialiste dans le traitement des transactions par carte bancaire, a réalisé l’impensable : diviser son propre salaire annuel par 14, pour augmenter sensiblement celui de ses employés ! Un geste d’un altruisme incroyable à notre époque, mais pas totalement innocent évidemment…

25% des employés ont vu leur salaire doubler

En ce lundi 13 avril 2015, c’est Noël avant l’heure pour une centaine d’employés de Gravity Payments ! Et encore, qui a déjà obtenu une telle augmentation de salaire un 25 décembre ? Personne. Mais il faut parier que le 13 avril est désormais une date spéciale pour ces heureux travailleurs américains. Pour faire simple, voici ce qu’il s’est passé : alors que Tom Price gagnait plus d’un million de dollars par an, il a décidé d’amputer une grande partie de sa rémunération pour descendre à $70,000 annuels.

En faisant cela, il permet à 30 de ses employés de purement doubler leur salaire et à 70 autres de l’augmenter sensiblement pour atteindre les $70,000 par an, tout comme leur patron ! Une vingtaine d’autres avaient déjà une rémunération aussi haute au sein de Gravity Payments. Voilà comment Tom Price a décidé de lutter contre les inégalités salariales, débat qui fait actuellement rage aux Etats-Unis à l’heure où le salaire minimum est augmenté (notre article sur l’augmentation du salaire minimum par Barack Obama).

A signaler que les augmentations se feront progressivement sur les 3 prochaines années et qu’elles seront également permises par une ponction sur les bénéfices de l’entreprise.

Pourquoi Tom Price a-t-il fait cela ?

C’est un peu la question que tout le monde s’est posée en apprenant la nouvelle. Passer d’1 millions de dollars à $70,000 par an, est un acte d’une générosité rare. Mais Tom Price en a expliqué la raison principale…

En janvier dernier, il lit « Capital au XXIème siècle » et prend conscience du lien qui existe entre rémunération, bonheur des employés et productivité.

Un livre qui avance également que les salariés gagnant moins de $70,000 par an peuvent donner beaucoup plus à leur entreprise en franchissant ce seuil. Soit. Tom Price, après de multiples calculs, décide donc de passer à l’acte en avril 2015. Un coup marketing génial, puisque le geste de ce patron américain est alors relayé par le New York Times, puis le monde entier. Regardez le reportage de CBS Evening News ci-dessus et l’ovation reçue par Price de la part de ses salariés…

Michel Mieze2
By |2017-04-01T11:39:08+00:0016 avril, 2015|Categories: Société USA|Tags: |

About the Author:

Alexandre Robert
Journaliste 50% Parisien, 50% Provençal, j'ai rejoint les projets MyFrenchCity et Investir.US après plusieurs années dans le journalisme. Voilà comment je suis passé de la presse locale à un projet international passionnant ! La magie de notre métier ? Ecouter les gens et faire de belles histoires de leurs récits. Ma grande passion : la NBA. Fan inconditionnel, j’ai même réussi à toucher l’arceau du bout du doigt un soir de novembre 2008.