investir1

Les légendaires Reebok Pumps are Back ! Cela ne manquera pas de réjouir les amoureux du basketball, et inconditionnels de la NBA (tout savoir sur la NBA ici). Vous autres mordus de sneakers en tout genre réjouissez-vous aussi, car aujourd’hui les Reebooks Pumps sont beaucoup plus abordables que par le passé et ont été, de plus, redésignées. Revenons ensemble sur l’origine de ces chaussures dont l’histoire est liée à celle de la NBA, et sur leur évolution actuelle.

La naissance d’un mythe

Dee Brown au concours de dunks du All Star Game 1991

Créées en 1989 par Paul Litchfield, ces chaussures ont failli ne jamais rencontrer le succès. Au tout début des années 1990’, les ventes ne décollent pas. Reebook se fait supplanter par ses concurrents directs : Nike ou Adidas.

C’est en 1991, lors du Dunk Contest du All Star Game, que le joueur des Celtics de Boston, Dee Brown, lancera la réputation de cette paire de chaussures. Un Slam Dunk Contest devenu culte depuis pour le show que Brown a réalisé ce soir-là. Pour l’anecdote, voici comment débuta la légende Reebok Pump… (Il est essentiel d’imaginer un fondu flou pour un effet flashback ici).

En ce soir de concours de dunks NBA, Dee Brown a prévu une véritable mise en scène. Quelques secondes avant de rentrer sur le terrain et de s’attaquer au panier, Dee Brown réalise un geste inédit : il « pompe » ses Reebok avant chacun de ses tours. Pourquoi fait-il cela ? Est-ce que cela l’aide à aller plus haut encore ? Intox ? Tout le monde se pose la question dans le stade et devant sa télé ! Il terminera même le concours par son mythique no-look dunk (dunk avec un bras devant les yeux, voir la vidéo du concours). Dee Brown finit par remporter le concours et surtout, fait la gloire de ses Reebok Pumps. Aujourd’hui, on appelle cela un buzz. Disons carrément qu’il s’agit-là d’une opération marketing de génie. Il ne tardera pas ensuite pour que l’on voit petits et grands gonfler et dégonfler leurs Pumps.

Michael Chang

Un autre sportif qui a contribué à diffuser la Reebook Pump, et plus largement les baskets montantes dans le monde du sport : le tennisman américain, Michael Chang. Après sa victoire à Rolland Garros en 1989 (à 17 ans et 3 mois on rappelle…), il arbore fièrement ces chaussures peu conventionnelles pour le milieu du tennis et participe lui aussi à la renommée du modèle.

Symbole d’une génération, qu’est devenue cette chaussure que revêtent de nos jours sportifs et amateurs de mode ?

Reebok Pump : un nouveau modèle un peu décevant point de vue design

Aujourd’hui, 26 ans après avoir vendu sa toute première chaussure gonflable, la marque ressuscite la Reebook Pump. Quand elles sont sorties en 1989, ces baskets constituaient une petite révolution technologique avec leur vessie gonflable et leur design montant. Une révolution qui allait de pair avec ce design pour le moins original, voire déroutant. Le nouveau modèle dévoilé le 4 mars dernier décevra sans doute les fidèles du modèle original. Les nouvelles Pumps ressemblent en effet aux nombreuses chaussures de basket et de running que l’on trouve actuellement sur le marché.

Les équipes de Reebook ont préféré jouer la carte de l’harmonisation et de la standardisation, plutôt que le pari de se démarquer par un design excentrique assumé.

Reebok Zpump : pompe déplacée et prix plus abordable

Si ce nouveau modèle tout comme les anciennes disposent d’une poche gonflable, l’emplacement de cette dernière a été déplacé. La pompe est désormais sur le côté de la chaussure, ce qui, en plus de la rendre plus facilement atteignable, joue sur un autre facteur : le prix. Ce déplacement permet en effectivement de réduire les coûts de production et donc le prix de vente. Disponible depuis de 10 mars, la Zpump est vendue au prix de $110, soit un prix beaucoup plus accessible que la première version sortie en 1989.

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90