investir1

Alertée par les supporters démocrates de la venue du président dans la matinée, l’équipe de French-Media s’est rendue dans le quartier de Coconut Grove afin de couvrir l’événement ! En effet, hier, mercredi 27 mai à 17H30, le quartier du Grove était en ébullition. En quelques heures la nouvelle s’était répandue comme une trainée de poudre : Barack Obama et son escorte allaient rendre visite à l’un des principaux donateurs et collecteurs de fonds de sa campagne de 2012, Stephen Bittel, résidant dans une avenue arborée. Pendant tout l’après-midi, le quartier fut ceinturé par les forces de sécurité entre Le Jeune road à l’ouest et Douglas road à l’est.

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]60 invités pour un dîner à $33,400 en l’honneur du candidat démocrate[/title]

Stephan Bittel, président du groupe de Real Estate Terranova, avait largement contribué au succès de la campagne démocrate en 2012 en s’impliquant personnellement et financièrement dans cette élection.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »15px » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= »12″ sep_color= » » border_size= » » icon= » » icon_circle= » » icon_circle_color= » » width= » » alignment= »center » class= » » id= » »]

Fervent admirateur de Barack Obama, il organisait hier soir, à son attention, un dîner assis dans les jardins luxuriants de sa villa située sur Braganza avenue, dans le quartier de Coconut Grove.

Ayant réuni une soixantaine d’amis et de supporters démocrates, Stephen Bittel avait prévu une participation financière de 33,400$ par invité et des donations de 15 000$ par couple afin d’avoir l’honneur de participer à cette “democratic garden party”.

[/one_half]

Quelques heures auparavant, notre Mister President se rendait au domicile d’un autre grand fundraiser de la campagne 2012 d’Obama, Joe Falk mortgage broker à Miami. Organisant lui-aussi un déjeuner en compagnie d’une trentaine de partisans, Joe Falk prévoyait les mêmes tarifs pour un lunch en compagnie du président: $33,400. Un honneur qui se consomme sans modération, nous commente-t-on dans l’entourage du président.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Deux jours de visite présidentielle en Floride[/title]

Arrivé en jet-privé hier matin en provenance de Washington DC, Barack Obama profite de cette visite éclair non seulement pour rencontrer ses partisans, mais aussi pour se rendre ce matin et ce, pour la première fois, au Centre National des Ouragans situé à Miami.

Obama y rencontrera chercheurs, scientifiques et étudiants, afin d’évoquer les changements climatiques et les phénomènes naturels qui menacent chaque jour un peu plus notre planète. Le changement climatique et son impact sur notre environnement et nos vies est aussi au cœur de sa campagne de sensibilisation dans un état durement affecté : la Floride. La saison des ouragans démarre, en effet, lundi 1er juin. Une visite de circonstance… Si votre regard n’a pas eu la chance (comme nous) de croiser l’élégant profil du président, vous pourrez toujours vous lier d’amitié avec sa garde rapprochée !

[/fullwidth]

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90