USA  IMMO Floride

La communauté Afro-américaine la plus touchée par les violences policières ?

Après la tragédie de Dallas et l’annonce du décès d’un jeune Afro-américain non armé et abattu par la police en Louisiane, ce sont 510 personnes au total qui ont été tuées par la police américaine en 2016. Si derrière ce chiffre étonnant l’on recense 123 Noirs (soit 27,3 % de tous les morts) et 235 Blancs (soit 52,3 %), le nombre de ces victimes n’est pas en adéquation avec leur représentation dans la société américaine. En effet, la population Afro-américaine ne représente que 12,6 % des 320 millions d’habitants recensés en 2010. La population blanche atteint, pour sa part, les 63,7 % de la population totale. Il en va de même pour la population hispanique, deuxième communauté victime de ces hostilités, qui comptabilise 79 morts (17,6 %) lorsqu’elle ne représente que  8,7 % de la population américaine. Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes et qui prouvent bien que la communauté Afro-américaine est la première touchée par l’excès de zèle policier. De plus, si l’on reprend le décompte établi par des journalistes du Washington Post pour l’année 2016, parmi ces victimes de bavure policière , la proportion d’hommes et écrasante (95 % pour 5 % de femmes) .

Cible numéro 1: les jeunes noirs Américains

Le groupe ethnique Afro-américain plus présent parmi les victimes que dans la population ? L’enquête du Washington Post a révélé qu’ils constituaient 40% des victimes non armées tuées par la police en 2015, alors même qu’ils ne représentent que 6% de la population. Après avoir également examiné les chiffres de 2015, le Guardian a signalé que les jeunes noirs de sexe masculin étaient neuf fois plus susceptibles que les autres Américains d’être tués par la police. Un signe des temps alarmant…

USA IMMO CLE