Michel Mieze1

On assiste depuis quelques temps à l’émergence d’un nouveau phénomène sur la côte ouest des USA nommé « Uber économie ». En référence à la célèbre start-up de plateforme VTC  de voitures avec chauffeur, l’économie des services à la demande ont  le vent en poupe dans la Silicon Valley californienne.

L’Uberisation de l’économie à la demande s’essouffle

Ces sociétés qui s’inspirent du modèle Uber, promettent de calquer son concept novateur dans d’autres secteurs d’activité. Courses, repas, ménage, pressing, parking, lavage de voitures, manucure, coiffure et même massages… Aujourd’hui presque toutes les services sont désormais accessibles à la demande et n’importe quel internaute à le pouvoir en quelques clics seulement d’accéder à ces offres depuis un simple site web ou une application mobile. Le potentiel de croissance est grand et les marchés, de la Californie à l’échelle planétaire, sont nombreux.

Lire la suite

Nouga2