investir1

C’est un changement « décisif, à la fois risqué et inévitable » soulignait le New-York Times en 2012. Une déclaration faite alors suite au soutien de Barack Obama au mariage homosexuel, six mois avant les élections présidentielles. Mais qu’en-est-il aujourd’hui ? Faisons le point ensemble sur les prochaines échéances, hautement importantes, qui attendent les USA…

Une évolution sociale, mais des résistances, toujours

C’était la première fois qu’un président américain se prononçait en faveur d’une telle évolution sociale. Après quelques demi-tours. Après s’être frottée aux résistances des communautés afro-américaines ou hispaniques, très religieuses et partagées sur ce sujet,  cette conquête de l’égalité a finalement beaucoup avancé.

36 états US reconnaissent le mariage homosexuel

En juin 2013 par exemple, la « Loi de défense du mariage » (Defense of Marriage Act) prenait fin, elle qui reconnaissait uniquement le mariage comme l’union entre deux personnes de sexes opposés. L’invalidation de cette loi, jugée discriminatoire par le président des Etats-Unis lui-même, a profondément marqué les esprits et ouvert la voie au changement. Cette décision a permis aux couples gays d’acquérir les mêmes droits que les hétéros en matière de :

  • Retraite
  • Protection
  • Succession
  • Et d’allocations

Une décision qui a immédiatement eu un effet boule de neige dans l’ensemble des états du pays. En effet, si en 2013, 19 états seulement autorisaient le mariage homosexuel, ce sont aujourd’hui plus de 36 états sur 50 qui le reconnaissent !

Une nouvelle étape historique d’ici fin avril ?

Aujourd’hui le mariage gay demeure donc interdit dans 14 états. Mais cela pourrait très certainement changer d’ici à fin avril… La Cour Suprême des Etats-Unis a en effet officiellement déclaré qu’elle se prononcerait sur le statut national du mariage homosexuel d’ici un peu plus d’un mois. La teneur de cette décision, qui répétons-le, sera nationale et s’appliquera donc à tous les états, constituera peut-être l’aboutissement d’un long combat pour l’égalité, mené par le mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, et trans) et soutenu dorénavant par Judith Shaeffer du Constitutional Accountability Center et le Ministre de la Justice, Eric Holder.

Il faudra aux couples gays défendre avec ardeur et convaincre les élus de la Cour Suprême, pour beaucoup conservateurs, lors de leur audition d’avril. En effet, pour prendre sa décision, la Cour recevra à la fois des couples homosexuels des états de l’Ohio, du Kentucky, du Tennessee et du Michigan, mais également les autorités de ces mêmes états, réfractaires à la reconnaissance du mariage gay. Si les lois en faveur des couples de même sexe avancent doucement aux Etats-Unis, rappelons néanmoins que l’homosexualité est passible d’emprisonnement, ou pire, de peine de mort, dans environ 80 pays qui composent notre monde actuel.

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90