Benka Private chef 2

Dans l’État de New York, 2,3 millions de femmes vont désormais pouvoir bénéficier d’une mesure qui va révolutionner leur vie et celle de leurs enfants : un congé maternité XXL devrait leur être alloué à compter de 2018. Ce congé attendu depuis des années s’appliquera dès 2018 à New York puis à compter de 2021 dans les comtés limitrophes de Wetchester, Nassau, Suffolk. Le texte législatif, qui vient d’être publié, contient également l’introduction d’un congé maternité payé de 12 semaines, rémunéré à hauteur des deux tiers du salaire de base.

Lorsque deux bonnes nouvelles valent mieux qu’une !

Alors que l’arrivée de ce congé maternité pour les mères new yorkaises faisait sensation ses derniers jours de Central Park au Financial District, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, elle se couplait avec l’annonce d’un salaire minimum à $15 dans l’État de New York.

C’est ainsi que le gouverneur de New York, le démocrate Andrew Cuomo,  partageait avec joie la nouvelle sur son compte Twitter : « Fier de ratifier la loi instaurant le salaire minimum au niveau de l’État à 15 dollars ainsi que le congé maternité le plus protecteur du pays. »

L’État de New York, un pionnier pour le congé maternité

Si la loi fédérale américaine prévoit un congé maternité de 12  semaines sans solde, l’État de New York par cette annonce fracassante devient pionnier en matière de protection des femmes et de l’enfance. En effet, par cette mesure, L’État de New York devient ainsi le 4ème État des USA à se doter d’un congé maternité payé. Une loi également votée en Californie, dans le Rhode Island et le New Jersey. Notons toutefois l’État de New York se démarque de ces 3 États car sa réforme va bien plus loin que les 6 semaines et 60% du salaire de base que proposent ces 3 derniers.

À titre de comparaison, la France, l’une des championnes mondiales du congé maternité, offre aux femmes salariées du secteur privé un congé de 16 semaines pour le premier enfant. Durant cette période, la salariée enceinte perçoit des indemnités journalières qui peuvent éventuellement être complétées par son employeur.

Barack Obama, président mais aussi père comblé, a salué personnellement sur Twitter Andrew Cuomo pour cette loi qui fait avancer la condition des femmes aux USA :

« Personne ne devrait avoir à choisir entre perdre un salaire et s’occuper de sa famille. J’applaudis [Andrew Cuomo] pour avoir fait un grand pas pour le congé maternité payé”. Avant d’ajouter : « Le Congrès doit maintenant agir pour relever le salaire minimum au niveau fédéral et élargir l’accès au congé maternité payé à tous les Américains« .

Une double réforme qui, souhaitons-le, fera des émules dans d’autres états…

Actualités New York

investir1