investir1

Amateurs de films d’espionnage et d’intrigues mêlant complots gouvernementaux et services secrets, la réalité dépasse bien souvent la fiction ! Au pays de « la liberté », la surveillance est de mise, comme en témoigne cette incroyable affaire de piratage de la plateforme de téléchargement/boutique en ligne Google Play, commandité par les 5 grands pays anglophones…

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Création d’une alliance d’espionnage internationale[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Tout commence au moment de la Seconde Guerre Mondiale, durant laquelle les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle Zélande ont passé un accord, afin d’accroître la sécurité de leur nation. Comment ? Grâce à la mise en commun de leurs services de renseignement. Cette union dénommée Five Eyes, et qui aurait pu être rompue après la Guerre, a en réalité subsisté et s’est même beaucoup développé depuis 2001, donnant naissance à des initiatives d’espionnage…

[/one_half][/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Piratage de la boutique d’Android Market, ancien nom de Google Play ?[/title][title size= »3″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#ffffff » class= » » id= » »]Où l’on reparle d’Edward Snowden…[/title]

A commencer par une tentative de piratage de nos smartphone donc ! C’est ce type d’actions que dénonçait déjà depuis plusieurs années Edward Snowden, ancien consultant de la NSA (National Security Agency), de la part de l’agence.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

L’agence de Sécurité Nationale des Etats-Unis et ses homologues canadien, britannique, australien et néozélandais auraient, par le passé, décidé de mettre en place un système de surveillance, ou plutôt de piratage, du prédécesseur de Google Play (boutique d’applications pour smartphones), que l’on connaissait avant sous le nom d’Android Market. Le dessein de Five Eyes a été mis à jour par plusieurs médias d’Amérique du Nord, dont The Intercept, site d’actualité américain, et CBS radio canadienne, à travers l’évocation de l’existence de documents d’Edward Snowden portant sur ce sujet.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »13px » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »3″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#ffffff » class= » » id= » »]Le projet Irritant Horn[/title]

Selon ces mêmes médias, le but du programme de surveillance prévoyait d’analyser les données de connexion à la boutique applicative, grâce à un logiciel espion implanté directement dans l’Android Market. Ce projet qui aurait été nommé « Irritant Horn » avait pour but de collecter un maximum d’informations sur les données des téléphones, tels que

  • fichiers,
  • informations entrées par l’usager,
  • contenu textuel de messages
  • et de mails.

Une véritable atteinte aux libertés individuelles et à la vie privée des utilisateurs donc.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]L’espionnage pour lutter contre le terrorisme[/title]

Pour quelles raisons ces pays auraient-ils organisé une telle opération d’espionnage ? Ne se limitant pas à une collecte de données au sein de leur territoire, puisqu’il apparaît que l’espionnage d’Android Market s’est étendu au Sénégal, au Soudan, Congo, France, Cuba, Maroc, Suisse, Bahamas, Pays Bas et même à la Russie, il est invoqué une crainte d’un nouveau Printemps arabe dans d’autres pays d’Afrique au climat politique instable. Des pays dont les révolutions pourraient donc favoriser le développement d’organisations terroristes. Selon CBC, l’objectif final de cette opération était d’obtenir des informations (nature des recherches internet, localisation géographique…) concernant des individus suspectés d’activisme terroriste.

[/fullwidth]

Guide MFC