investir1

Compte tenu de la perte du meilleur joueur de la planète, LeBron James, qui a décidé l’été dernier de retourner chez lui à Cleveland, la saison du Miami Heat pourrait paraître acceptable. Mais ne pas accrocher une place en playoffs dans une conférence aussi faible que la Conférence Est, est une véritable déception pour les fans de Dwyane Wade et du Heat…

Comment se relever de la perte de LeBron James… ?

Il y a encore deux semaines, le Heat était bien accroché à la 7ème place qualificative pour les playoffs (les 8 premières équipe sont qualifiées pour s’affronter en phase finale, dans chaque conférence).

Mais une quinzaine de jours plus tard, Miami pointe désormais à la 10ème place ! Enorme déception pour la ville qui croyait donc à une nouvelle aventure en playoffs, après avoir connu 4 finales NBA en 4 ans et 2 titres !

Au final, même s’il n’y avait aucun doute là-dessus, la perte de LeBron James à l’intersaison a fait un mal fou à la franchise sud-floridienne…

Brooklyn et Boston gâchent la fête !

Si l’on est surpris aujourd’hui d’avoir assisté à la chute du Heat au classement, c’est non seulement parce que l’on pensait que l’effectif floridien était assez armé pour jouer les phases finales à l’est, mais aussi parce que ce sont quand même 2 équipes très moyennes qui sont venues expulser Miami : Boston (7ème) et Brooklyn (8ème).

C’est donc dire si la conférence-est est très moyenne, et la saison du Heat toute autant…

En s’inclinant samedi 11 avril sur le parquet des Toronto Raptors, les hommes d’Erik Spoelstra ont enregistré leur 2ème défaite consécutive (107-104). Deux de trop pour espérer aller plus loin cette saison, et surtout résister aux retours canons de Boston, qui reste sur 4 succès, et Brooklyn, qui reste sur une série de 2 victoires.

Quelques satisfactions, beaucoup de regrets

Les moins

Difficile de se contenter de peu, lorsque l’on a connu l’ivresse des cimes 4 saisons durant, avec une équipe composée du quatuor mythique James-Wade-Bosh-Allen. Seuls Dwyane Wade et Chris Bosh sont restés dans le navire Miami Heat, mais cela n’a pas suffi. Si le premier a récupéré un excellent niveau, il a toutefois été souvent blessé… Quant au deuxième, victime d’une embolie pulmonaire à la mi-février, il a logiquement dû abandonner ses coéquipiers pour le reste de la saison. N’oublions pas également que Luol Deng n’a jamais su faire oublier LeBron James aux supporters, ne serait-ce que pour un match…

Les plus

Les seules satisfactions se nomment donc Hassan Whiteside et Goran Dragic. Le premier, un illustre inconnu qui, en plein milieu de saison, alors que le Heat affichait un secteur intérieur désert, est venu martyriser les raquettes NBA ! L’autre petit rayon de soleil de la ville à l’été permanent, est croate et représente le transfert le plus important du Heat cette saison. Arrivé juste après la pause du All Star Game, son association avec Dwyane Wade promet pour les prochaines saisons.

Espérons donc que l’axe Wade-Dragic-Bosh-Whiteside sera le socle sur lequel le Heat se reconstruira doucement dès l’an prochain !

Michel Mieze2