Transfermate

Chaque semaine, MyFrenchCity et EBOOKEZ-VOUS, librairie numérique française aux Etats-Unis, vous présentent le livre d’un auteur francophone pour vous tenir informé de l’actualité littéraire outre-Atlantique. Cette semaine, découvrez La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand, la suite du best-seller Les gens heureux lisent et boivent du café, bientôt adapté au cinéma.

Achetez La vie est facile, ne t’inquiète pas, à $9.99 ici !

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]L’histoire touchante d’une reconstruction[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Dans le roman Les gens heureux lisent et boivent du café, on découvrait Diane, jeune femme en deuil après la perte de son mari et de sa petite fille dans un accident de voiture, qui tentait de se reconstruire en Irlande, loin de son quotidien et de son café littéraire nommé « Les gens heureux lisent et boivent du café ».

Là-bas, elle avait rencontré Edward, un homme dur et mystérieux, grâce à qui elle avait pourtant entamé le chemin de la guérison.

[/one_half]

Dans La vie est facile, ne t’inquiète pas, un an plus tard, Diane est rentrée à Paris pour reprendre sa vie en mains en rachetant à ses parents son café littéraire, avec l’aide de son grand ami Félix. C’est dans ce nouvel havre de paix qu’elle rencontre Olivier, kiné attentionné aux allures de Prince Charmant.

 

« Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. »

 

Alors que Diane s’investit dans cette nouvelle relation, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, vont s’effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Une réflexion sur le bonheur tout en délicatesse[/title][one_full last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

On peut facilement se plonger dans ce roman sans avoir lu le premier tome « Les gens heureux lisent et boivent du café ». Le talent d’Agnès Martin-Lugand est de faire naître très rapidement un attachement profond pour Diane, héroïne que la vie n’a pas épargnée, dont le lecteur partage les petits bonheurs retrouvés, mais aussi, le cœur serré, ses angoisses. Sa plume nous confronte à la réalité du deuil et à la difficulté de réapprendre à vivre et à aimer. Et si les événements se déroulent de façon assez inattendue, c’est que le retour au bonheur et à la paix intérieure ne suit pas forcément un cheminement logique. Le romantisme d’Agnès Martin-Lugand, sans tomber dans le pathos, laisse un sentiment de sérénité et d’espoir face à ce constat : la vie n’est faite que de choix, à chaque instant.

[/one_full][/fullwidth]

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90