investir1

On aurait pu vous parler du nouveau film de Jean-Claude Van Damme, mais on a préféré ne retenir que le meilleur cette semaine… Voici ce que Frenchflicks vous propose des sorties cinéma aux USA, à partir du 15 mai 2015.

Notre coup de cœur de la semaine : un revival réussi de Mad Max

Sorti en 1979, Mad Max, du réalisateur australien George Miller, est un film à part dans l’histoire du cinéma. Film d’action à petit budget – environ $350,000 – le film, aujourd’hui culte, a remporté un succès aussi phénoménal qu’inattendu.

Au point qu’il a, pendant 20 ans, détenu le record honorifique du film le plus rentable de l’histoire du cinéma, avant d’être détrôné par le Projet Blair Witch.

Ce long-métrage post-apocalyptique avait révélé au grand public Mel Gibson et connu deux suites, sorties en 1981 et 1985. Trente ans après, Max, un justicier vengeur dans un monde sans loi, est de retour au cinéma. Tom Hardy –  Bane dans le dernier Batman – reprend le rôle de Mel Gibson. A la réalisation, on retrouve… George Miller, réalisateur déjà des trois premiers opus, et aujourd’hui âgé de 80 ans ! Peu adepte des fonds verts et effets spéciaux en tout genre, il a réussi l’exploit de filmer en grande partie ses scènes d’actions en images réelles avec des cascadeurs. Le résultat à l’écran est bluffant.

Pitch Perfect 2 : à voir entre amis, ou sur Netflix…

Tout aussi inattendu que le succès de Mad Max en 1979, celui de la comédie musicale Pitch Perfect en 2012 !  Il n’en fallait pas plus pour qu’Hollywood propose une suite, Pitch Perfect 2, trois ans après la sortie de l’original. L’histoire est celle d’un groupe d’étudiantes, aux profils et caractères radicalement opposés, qui s’assemblent pour former un groupe de chant a cappella. Rien de transcendant, et pourtant, le premier opus était une comédie singulière aux gags originaux.

Si les numéros musicaux sont toujours aussi réussis dans cette suite, la fraîcheur de l’original fait défaut. Bref, on passe un bon moment, et on oublie.

Pour les amoureux de Western : Slow West

Enfin, on ne saurait trop vous conseiller Slow West, un film d’aventure porté par la belle gueule, Michael Fassbender.

Il faut dire que les westerns, autrefois genre majeur sous la caméra de Sergio Leone et Clint Eastwood, sont aujourd’hui tombés en désuétude.

Et c’est un tout jeune réalisateur, John Maclean, qui, pour son premier film, donne un coup de fouet – et de colt – au genre. Les paysages grandioses, sont admirablement bien servis par une mise en scène inventive. Un film à voir sur grand écran, assurément.

USA  IMMO Floride