USA  IMMO Floride

Semaine chargée en perspective avec la sortie simultanée de quelques uns des films les plus attendus de l’été. My French City et FrenchFlicks n’ont retenu que le meilleur pour vous des films à l’affiche à partir du 5 juin dans vos salles aux USA. On n’évoquera donc pas l’adaptation en film de la série de HBO Entourage

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ margin_top= » » margin_bottom= » » class= » » id= » »]Spy, espion malgré elle[/title]

C’est avec un peu d’appréhension que l’on attendait la dernière comédie de Paul Feig avec Melissa McCarthy. Le duo a fait un sans faute jusqu’à présent avec Bridemaids (2011) et The Heat (2013), deux comédies très réussies, appréciées des critiques et plébiscitées au box-office.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]
[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Dès les premières scènes de cette parodie de film d’espionnage, on regrette d’avoir douté du potentiel comique du réalisateur et de l’actrice. Balayant tout sur son passage, Melissa McCarthy livre une performance à mi-chemin entre Louis de Funès et Mister Bean. Le rythme de Spy ne retombe jamais, et le scénario du film autorise des seconds rôles jubilatoires, incarnés par Jude Law ou encore 50 Cent. Bref, la comédie de l’été est arrivée.

[/one_half]
[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ margin_top= » » margin_bottom= » » class= » » id= » »]Love & Mercy, les Beach Boys intimes[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Le défi du film Love & Mercy était de taille : adapter la vie fascinante du leader des Beach Boys, Brian Wilson, sans tomber dans le biopic linéaire. Deux acteurs, Paul Dano et John Cusack, interprètent le chanteur à différentes périodes de sa vie. Le long-métrage dresse un portrait intimiste de Brian Wilson, préférant le filmer en studio plutôt que sur scène, et s’interroge intelligemment sur son processus créatif et son équilibre mental.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]
[/one_half]

Les allers-retours constants entre les années 60 et 80 pourront perdre en route certains spectateurs, mais c’est de cette audace scénaristique que le film tire ses plus belles séquences.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ margin_top= » » margin_bottom= » » class= » » id= » »]An Open Secret révèle les dirty secrets d’Hollywood[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]
[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Présenté comme le film qu’Hollywood veut interdire, An Open Secret est un documentaire brutal sur l’exploitation sexuelle dont sont victimes les enfants acteurs dans le système hollywoodien. Très sobre, le long-métrage évite tout sensationnalisme et bénéficie de plusieurs témoignages face caméra. On y découvre l’emprise de certains acteurs et réalisateurs adultes sur des enfants en perte de repères, souvent loin de leur famille.

[/one_half]

 Un documentaire nécessaire dont l’impact sur l’industrie du cinéma américain reste à définir, mais peut s’avérer crucial…

[/fullwidth]

Guide MFC