USA  IMMO Floride

Comédie indépendante, comédie d’action déchaînée ou vaudeville, le cinéma américain a décidé de vous faire rire cette semaine, avec plus ou moins de réussite. Voici les sorties cinéma US de la semaine avec FrenchFlicks !

Découvrez le programme TV de la semaine à la télévision française : Ligue des Champions, Secret Story 9, films français…

  • Grandma, comédie courageuse

Sur une idée de départ assez similaire de Juno (2007) – une adolescente tombe enceinte – le film empreinte un chemin très différent, mais n’a rien à envier à son modèle. Grandma est porté par son actrice principale Lily Tomlin, au visage familier tant elle est une habituée des seconds rôles. Elle interprète avec fougue et audace une grand-mère moderne bien décidée à réunir les $630 dont a besoin sa petite-fille pour avoir recours à un avortement.

Le film débute comme une comédie mais est rapidement rattrapé par son sujet sensible, et réussit avec son succès son passage vers le drame. Grandma est une preuve de plus que la comédie indépendante américaine est un genre à part, toujours aussi singulier et rafraîchissant. Incontestablement, le film de la semaine.

[imdb]http://www.imdb.com/title/tt4270516/[/imdb]
  • She’s Funny That Way, dans les pas de Franck Capra

Genre abandonné par le cinéma américain, le vaudeville fait son retour sur les écrans.

Les screwball comedies, comme on les appelle aux Etats-Unis, étaient le genre en vogue dans les années 30-40 avec Franck Capra avant d’être remise au goût du jour récemment par les Frères Coen (O’Brother ou Ladykillers par exemple). Dans She’s Funny That Way, les rencontres improbables et autres situations loufoques s’enchaînent, et les acteurs (Owen Wilson et Jennifer Aniston en tête) cabotinent à n’en plus finir.

Le film peut lasser à la longue mais reste un divertissement plaisant et idéal pour se vider la tête.

  • American Ultra, humour sanguinaire

Shaun of the Dead, Zombieland, Kick-Ass ou encore Kingsman ont mis la barre très haute dans le genre des comédies gores. Le réalisateur Nima Nourizadeh (à qui l’on doit le navet Project X) s’y essaye avec plus ou moins de réussite.

Il est question ici de Mike (Jesse Eisenberg), un jeune homme accroc à la marijuana qui se découvre un talent d’assassin violent et efficace dès qu’il est en danger. Adapté d’un roman graphique, American Ultra ne convainc jamais vraiment par manque d’idées. Une fois l’effet de surprise passée, le film tourne au rond. Mais les fans de ce genre en vogue à Hollywood passeront assurément un bon moment. SI vous souffrez, d’hématophobie, passez votre chemin.

USA IMMO CLE