USA IMMO CLE

Deux États américains sont à l’honneur cette semaine dans ce programme « sorties cinéma US » qui vous est offert par FrenchFlicks et MFC. Bien malgré elle, la Californie devient la protagoniste d’un film catastrophe, tandis qu’Hawaii sert,une nouvelle fois, de toile de fond luxuriante à une comédie romantique. San Andreas, Aloha et Heaven knows what seront à l’honneur dans les salles obscures  à partir du 29 mai.

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]San Andreas, deux heures d’effets spéciaux[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]
[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

À chaque semaine de l’été, son blockbuster. Avec un budget assez mince (100M de dollars) pour un film de destruction massive, San Andreas est pourtant une claque visuelle en ce qui concerne les effets spéciaux. Les scènes de tremblements de terre, de tsunamis, d’explosions, de glissements de terrain sont impressionnantes et particulièrement bien filmées. A-t-on vraiment besoin d’ajouter que les dialogues sont aussi creux que le scénario s’avère inexistant ?

[/one_half]

Visionner dix secondes de bande-annonce devrait suffire à vous convaincre ou à vous détourner du film. Une chose est sûre, l’envie vous passera de prendre vos vacances à Los Angeles ou San Francisco après avoir  choisi cette production.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Aloha : romantisme 100% chemises à fleurs et casting 4 étoiles[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

L’autre film très attendu de la semaine est la dernière comédie romantique de Cameron Crowe, réalisateur entre autres des films cultes tels Say Anything, Jerry Maguire et Almost Famous. Casting quatre étoiles pour l’histoire de ce militaire en quête de rédemption et d’amour. Bradley Cooper, Bill Murray, Emma Stone, Alex Baldwin, pour ne citer qu’eux, portent ce film par leur présence scénique. Hélas, le scénario n’évite pas les clichés du genre.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]
[/one_half]

Les personnages, ultra-stéréotypés, en deviennent prévisibles et manquent de saveur. Les fans du réalisateur retrouveront les ingrédients qui ont fait son succès – un savant mélange de larmes et de rires – mais la plupart des spectateurs sera forcément déçue par ce film mineur dans la carrière de Cameron Crowe. Pour trouver un excellent film qui se déroule à Hawaii, mieux vaut revoir The Descendants avec George Clooney, sorti en 2011.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Heaven Knows What, digne successeur de Requiem for a Dream[/title][three_fifth last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »13px » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]
[/three_fifth][two_fifth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= »15″ sep_color= » » border_size= » » icon= » » icon_circle= » » icon_circle_color= » » width= » » alignment= »center » class= » » id= » »]

Notre coup de cœur de la semaine est clairement à réserver à un public averti.

Le dernier film des frères Safdie, dignes représentants du cinéma indépendant new-yorkais, est l’adaptation de l’autobiographie d’Arielle Holmes, Mad love in New York City, l’histoire tumultueuse d’une junkie qui joue avec la mort et l’amour.

[/two_fifth][/fullwidth]

Filmé comme un reportage, caméra à l’épaule, Heaven Knows What peut agacer par sa volonté, parfois trop démonstrative, de filmer la « vie réelle », sans artifices. On en sort épuisé, traumatisé… Mais n’est-ce pas aussi la mission du cinéma ?

USA  IMMO Floride