investir1

Miami doit son essor, ses succès économiques et sociaux, à sa population d’origine cubaine qui compose aujourd’hui la minorité dominante de la Sunshine City. Puissant lobby, la communauté cubaine a construit l’identité de la ville et représente aujourd’hui 650 000 personnes dans le comté Miami-Dade. Entrepreneurs, businessmen, commerçants, cette population très implantée est arrivée depuis les années 60 par vagues migratoires successives sur le sol floridien. Agés aujourd’hui d’une soixantaine d’années, certains ressortissants portent un lourd passé. Ce sont “les enfants des vols Peter Pan”… Mais qui sont ces enfants qui furent condamnés à l’exode ? L’équipe de MFC est allée enquêter à l’History Museum de Miami sur ce terrible exil d’innocents. Exposition ouverte jusqu’au 17 janvier 2016

14 000 enfants envoyés aux USA et livrés à eux-mêmes

Crédits photos : www.pedropan.org

Dès 1959 et l’avènement de la Révolution cubaine, de nombreuses familles craignent l’endoctrinement de leur progéniture par los “barbudos” (les barbus révolutionnaires).

Face à cette menace doctrinale communiste, plus de 14 000 enfants sont envoyés seuls aux Etats-Unis entre 1960 et 1962, devenant ainsi le plus grand exode de mineurs de l’hémisphère ouest.

Nommée l’Operation Peter Pan ou Pedro Pan, cet exil, par la voie des airs, d’enfants ne connaissant rien de leur sort, ne sachant si une main ne leur serait tendue à l’aéroport, est un des moments poignants de l’histoire des relations cubano-américaines. Le témoignage de Tony Argiz, ancien Peter Pan, résume la peur qui collait au ventre de ces innocents.

“ Je pense qu’il est impossible pour la plupart des gens de comprendre combien il était effrayant de faire ce trajet”.

“Je n’avais que 9 ans et je me souviens que la plupart d’entre nous ne savions si nous allions revoir nos familles un jour… Aussi, nous étions encore trop jeunes pour comprendre pourquoi on nous avait envoyés si loin de chez nous.”

Une exposition à forte tension émotionnelle

Le History Museum de Miami retrace avec fidélité et émotion cette journée d’exode pour ces milliers d’enfants partis seuls, déboussolés, vers le territoire américain. Si la moitié d’entre eux retrouvèrent parents ou amis à l’aéroport, nombreux furent ceux qui furent placés dans des camps de fortune avant d’être répartis dans 30 états américains.

Vous y retrouverez des témoignages épistolaires, des vidéos, photographies et coupures de presse… l’exposition est bouleversante.

 

    [slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/08/Peter-Pan-Expo-5.jpg[/slide][slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/08/Peter-Pan-Expo.jpg[/slide][slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/08/Peter-Pan-Expo-3.jpg[/slide][slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »yes »]http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/08/Peter-Pan-Expo-2.jpg[/slide]

Crédits photos : www.pedropan.org

Saviez-vous que la chanteuse Gloria Estefan ou la mère du rappeur Pitbull sont des enfants Peter Pan dont le destin fut scellé par l’exode ?

Pour profiter d’une visite commentée gratuite jusqu’au 17 janvier, rendez-vous tous les samedis à 11h et 13h et le dimanche à 13h et 15h.

Infos utiles

investir1