USA  IMMO Floride

Thanksgiving arrive à très grands pas ! Le dernier jeudi du mois de novembre, qui tombe cette année le 26 novembre, célèbre Thanksgiving Day aux USA. Tous les Américains chôment et passent leur journée en cuisine afin de préparer la traditionnelle dinde de Thanksgiving et son appétissant gâteau au potiron. Journée d’action de grâce et d’agapes automnales, revenons sur l’origine et l’histoire de Thanksgiving …

Les origines de Thanksgiving: Mayflower, premiers colons et action de grâce

Thanksgiving, une action de grâce ?

Thanksgiving est une journée d’actions de grâce qui commémore l’arrivée des premiers pèlerins anglais sur les côtes américaines et remercie le Ciel et les indiens d’avoir permis leur installation et de si bonnes récoltes dès les premiers mois.

Arrivés à bord du célèbre “Mayflower” le 11 septembre 1620, les premiers “pilgrims” s’installèrent à Plymouth Rock en Nouvelle Angleterre (actuel Massachusetts), qu’ils nommèrent ainsi en raison du nom du port anglais qui les avait vu partir.

Le premier hiver fut dévastateur et sur les 102 pèlerins, la moitié trouva la mort. Il fallut attendre l’année suivante et l’aide des indiens Wampanoags pour que les moissons fussent particulièrement généreuses. Les colonisateurs décidèrent alors de célébrer durant 3 jours “la fête de la moisson”, une fête traditionnelle anglaise qui portait en elle l’embryon de Thanksgiving pour remercier le ciel et les indiens de cette manne divine. D’autres fêtes de Thanksgiving furent célébrées les décennies suivantes au gré du fruit des récoltes et des victoires militaires.

Thanksgiving, une célébration devenue au fil du temps institution

Il fallut attendre cependant 1789 pour que George Washington proclame et institutionnalise une journée nationale de Thanksgiving en 1789. Si cette décision fut raillée par certains détracteurs ou louée par d’autres, ce ne fut qu’en 1863 que le Président Lincoln proclama le dernier jeudi du mois journée nationale de Thanksgiving. En 1941, Thanksgiving day gagna ses lettres de noblesse et devint officiellement un “legal holiday”  (jour férié) grâce au président Franklin Roosevelt qui l’instaura définitivement au dernier jeudi de novembre.

La dinde et le repas de Thanksgiving

On ne sait réellement si les pèlerins avaient savouré ou non la délicieuse volaille blanche durant leur premier Thanksgiving. La dinde est un animal d’Amérique découvert par les premiers colons dont l’histoire est profondément liée à celle de Thanksgiving. La dinde était en effet le met le plus authentique du premier repas de Thanksgiving des pèlerins de Plymouth car les Amérindiens connaissaient la dinde et la chassaient pour sa viande.  Dinde farcie à la sauce à la canneberge, purée de patates douces et la tarte à la citrouille font elles aussi partie de cette célébration traditionnelle.

Saviez-vous que la citrouille est le légume talisman qui sauva pèlerins durant le premier hiver qu’ils endurèrent ? Quasiment aussi important que la dinde, la citrouille est le légume d’action de grâces. La tarte sucrée à la citrouille se réalise aujourd’hui avec du potiron aromatisé à la vanille, du rhum et des amandes pour le plus grand paisir des gourmands.

Au moment de la célébration du repas, les convives mains jointes ou serrant celles de leurs voisins, expriment un à un et à voix haute leurs remerciements qu’ils adressent à Dieu dans un : “Thankful for…”.

Sachez que de nombreux Américains distribuent un repas aux plus démunis grâce à des associations caritatives.

N’oublions pas pour autant que cette fête familiale et commerciale porte en elle les stigmates de l’extermination progressive des Amérindiens. Fantômes de Thanksgiving, ce sont des  milliers d’indiens morts d’épidémies ou victimes de massacres qu’il ne faut pas oublier.

 

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90