Comprendre comment marche le processus d’apprentissage chez les enfants ?

/, Famille USA/Comprendre comment marche le processus d’apprentissage chez les enfants ?
MFC-150930 albert_benzrihem 728×90

Nous, parents expatriés, un peu inquiets de voir notre enfant maltraiter notre belle langue, avons choisi et mis en place avec lui une méthode d’apprentissage. Notre enfant était enthousiaste au départ mais là, il se trouve qu’il ne veut plus. Il rechigne. Il boude. Il tape des pieds. Nous entendons alors des « C’est nul ! », « Ça se sert à rien ! » et autres excuses. Comment aider nos enfants à passer ce cap ? En essayant de comprendre et en nous rappelant ce que c’est qu’apprendre !

enfant globe france

Apprendre, ça demande des efforts !

Cela paraît évident ! Encore faut-il faut savoir plus précisément quel genre d’efforts cela demande !

Un effort de concentration : il faut garder son attention pendant un certain temps sur une leçon, un problème. Adapter ce temps de concentration aux capacités de notre enfant lui permettra de se sentir capable et de mieux appréhender la leçon.

Un effort d’assiduité : une pratique du français tous les jours aura plus d’impact qu’un cours de plusieurs heures une fois par semaine. C’est bien par la pratique que s’acquiert une langue. Un temps de pause entre deux sessions est nécessaire pour une meilleure intégration des connaissances. Mais plus ce temps est court (une ou deux journées, pas plus) plus le cerveau se rappellera facilement et donc « gravera » ces informations dans la mémoire à long terme.

Un effort de persévérance : ne pas baisser les bras au premier obstacle, c’est difficile mais pas impossible ! C’est un état d’esprit que l’on acquiert encore plus facilement lorsque l’on se sent soutenu. Encourageons donc nos enfants !

Apprendre, si cela demande trop d’efforts, ça ne marche pas.

Si vous ne connaissez pas le chinois, et que vous essayez de lire un journal dans cette langue… il ne se passe rien ! Si le niveau du cours proposé à l’enfant est trop élevé par rapport à ses propres connaissances, il ne pourra pas apprendre : notre cerveau essaie toujours de créer un lien entre ce qu’il sait déjà et ce qu’il y a à connaître. S’il y a un trop grand écart, il n’y a pas de lien possible.

Apprendre, si cela ne demande pas d’efforts, on s’ennuie !

N’y a-t-il rien de plus énervant que d’apprendre quelque chose que l’on sait déjà, ne trouvez-vous pas ? Donnez à votre enfant un livre qu’il lisait étant tout petit et vous aurez une idée de ce que cela peut donner ! Il vaut mieux donc que le niveau soit un peu plus difficile par rapport à ce qu’il a déjà acquis.

Apprendre, ça doit nous parler un peu

Il n’y a pas que le niveau à atteindre qui rentre en compte ! La manière de l’atteindre compte aussi pour beaucoup ! Pour augmenter la concentration, la motivation, la persévérance, il faut que le cours soit adapté à l’enfant ! Il faut qu’il lui « parle ».  Car c’est ainsi que son attention sera captée.

Apprendre, ça prend du temps !

Avez-vous déjà dit « Mais enfin, tu le savais la semaine dernière, ça ! » ? La mémoire est parfois capricieuse, n’est-ce pas ? Pour que des informations s’installent dans la mémoire à long terme, nous devons répéter plusieurs fois le concept à apprendre. Il est donc tout à fait normal qu’un enfant redemande encore qu’on lui explique telle ou telle chose !

En résumé, pour un apprentissage du français optimal, il faut :

  • détecter le niveau de l’enfant et chercher une solution qui le tire vers le haut
  • procéder par étapes pour ne pas le perdre en chemin
  • trouver une méthode qui se rapproche de ses centres d’intérêts
  • accepter les régressions pour ce qu’elles sont vraiment : une période d’assimilation.

Nous parlons, lisons, écrivons en français sans même nous en rendre compte. Pourtant il a eu un temps où ce n’était pas le cas, où nous avons dû apprendre : c’est à cette étape-là que sont nos enfants. Prenons-en conscience pour les accompagner le mieux possible et apprécier leurs efforts à leur juste valeur.

Catherine Allibert

Catherine Allibert aide aussi les enfants déjà expatriés à garder leur français en les invitant à écrire un livre.

Pour en savoir plus :
www.unehistoiredeninjasetdesamourais.com
www.facebook.com

investir1
By |2017-04-01T11:37:56+00:008 janvier, 2016|Categories: Culture, Famille USA|Tags: , , |

About the Author:

Anaïs Digonnet
Journaliste installée à New York depuis 2010, elle aime prendre le pouls de la ville à travers ses rencontres avec ceux qui y vivent. Surtout si cela se passe dans le Queens et à Harlem, ses deux quartiers favoris pour leur grande diversité culturelle. Avec une petite préférence pour les interviews de chefs et autres amoureux de la gastronomie...Véritable guide, elle a rejoint French Media pour vous faire découvrir New York comme personne !