Benka meals 2

100% parisienne, élevée dans les beaux quartiers, Laure Hériard-Dubreuil a rapidement délaissé les cols Claudine et les jupes-culottes pour se créer un style propre, une empreinte fashionista bien à elle, mêlant haute couture, accessoires vintage et créateurs en devenir. Installée à New-York depuis peu avec mari et enfant, Laure a vécu 5 ans à Miami où elle a fondé le Webster, notre Colette miamien, sur Collins Avenue.

[fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]Un parcours d’excellence et un grain de folie artistique au service d’un concept-store en pleine ascension[/title]

Après un parcours académique riche et atypique (merchandising au FIT de New-York, études de Mandarin à L’INALCO), Laure fait ses premières classes chez Balenciaga, aux côtés de Nicolas Ghesquière, puis dans la maison Saint-Laurent de l’avenue Marceau. Rêvant d’un concept-store multimarque implanté dans une ville en pleine mutation, notre Parisienne part s’installer à Miami, où elle fonde il y a 5 ans le Webster.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= »http://myfrenchcity.com/wp-content/uploads/2015/06/Laure_H_riard-Dubreuil_light_converted.jpg » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] [/imageframe][/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Laure créé dans un cadre exceptionnel (boutique-hôtel Art Déco de 1939, classé monument historique) un concept innovant déclinant sur 3 étages : créations de jour et maillots de bain, marques luxueuses et roof top réservé aux soirées privées et aux évènements de la planète modista. Notre fashionista a d’ailleurs fait sensation il y a quelques mois en dévoilant à son public d’inconditionnel(le)s (dont fait partie Rihanna) son nouveau concept store de Bal Harbour.

[/one_half]

Adresse : The Webster – 1220 Collins avenue – FL 33139

Tél : (305) 674 7899

Site web : thewebstermiami.com

A signaler qu’elle ouvrira prochainement à Houston – Texas,  un nouvel avatar de son concept devenu iconique.

[/fullwidth][fullwidth background_color= » » background_image= » » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding_top= »20px » padding_bottom= »20px » padding_left= »0px » padding_right= »0px » hundred_percent= »no » equal_height_columns= »no » hide_on_mobile= »no » menu_anchor= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#999999″ class= » » id= » »]La conception d’une garde-robe de rêve au bonheur de ses clients[/title][title size= »3″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#ffffff » class= » » id= » »]Ses créateurs préférés[/title][two_fifth last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Si Laure aime la haute couture et voue un culte infini à toutes ses petites mains qui transcendent le tissu pour en faire de l’art, ses coups de cœur vont aux maîtres contemporains.

Alaïa reste un mentor absolu car « il rend les femmes si belles » Riccardo Tisci pour Givenchy « a le secret des silhouettes rock ». Phoebe Philo chez Céline cultive un côté « bourgeoise branchée » que Laure adore.

[/two_fifth][three_fifth last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= »7″ sep_color= » » border_size= » » icon= » » icon_circle= » » icon_circle_color= » » width= » » alignment= »center » class= » » id= » »]
[/three_fifth]

Yves Saint Laurent et Nicolas Ghesquière gardent une place particulière dans son cœur, puisque ce sont dans ces maisons que notre créatrice s’est formée.

[separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= »30″ sep_color= » » border_size= » » icon= » » icon_circle= » » icon_circle_color= » » width= » » alignment= »center » class= » » id= » »][title size= »3″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= »#ffffff » class= » » id= » »]Ses collections capsules[/title]

La relation qu’entretient Laure avec l’avant-garde de la mode est « organique ». La plupart des designers sont devenus, au fil du temps, ses amis et lui laissent carte blanche pour la création de collections capsules. Particulièrement fière de sa collection capsule pour le Géant Target, Laure reconnaît que « c’est l’accomplissement de l’American Dream » pour elle. Sa dernière collaboration avec Suno, designers pour LVMH, fut aussi un moment marquant de sa carrière. On murmure même à Miami que ce serait Olympia Le Tan, en personne, qui aurait conçu le catalogue du Webster aux motifs de flamants rose élancés. Cette influence floridienne faite de palmiers, d’oiseaux exotiques et d’aquarelle de bleus, marque profondément les choix artistiques et l’univers de notre créatrice. Qu’il s’agisse de la déco de ses boutiques au papier peint de palmes et d’hibiscus, au choix de collections pointues de maillots de bains brésiliens sexy et colorés ou de Borsalino vanillés rappelant les rivages de la Méditerranée.

Une philosophie joyeuse et une femme solaire qui nous conseille, au-delà des diktats de la mode, de se sentir en harmonie avec nous-même, de choisir des habits toujours confortables. « Feel yourself and comfortable ». Une belle leçon de mode ! Merci Laure.

[/fullwidth]

nouga4