Michel Mieze1

Juste avant les vacances de Noël, le Département d’État et celui de la Sécurité intérieure (Homeland Security) ont annoncé leur décision commune de renforcer les conditions d’obtention du visa K-1, plus connu sous le nom de « visa fiancé ». Une action qui intervient suite à la fusillade de San Bernardino, survenue le 2 décembre 2015 en Californie. Une attaque terroriste qui a fait 14 morts et 21 blessés et où un des assaillants étaient sous visa K-1.

Qu’est-ce que le « visa fiancé » ?

Le visa K-1 permet aux personnes fiancé(e)s avec un citoyen américain de venir aux USA et d’épouser leur conjoint(e) dans les 90 jours suivants leur arrivée sur le sol américain.

Comment obtenir le « visa fiancé » ?

Les services de l’immigration, représenté par l’U.S. Citizenship and Immigration Services (USCIS) doivent approuver le document Form I-129F. Si la pétition est approuvée, elle est transmise à l’ambassade américaine ou au consulat à l’étranger. A ce moment-là, le Département convoque le fiancé étrangèr(e) pour une entrevue.

A quel type de contrôle sont soumis les demandeurs du visa K-1 ?

Comme pour toute demande de visa, le demandeur doit se soumettre à contrôle sur la base des empreintes digitales et de la reconnaissance faciale, mais son nom est également recherché dans la base de données tenues par les services de sécurité nationale tout comme la liste des terroristes recherchés.

Que se passe-t-il lorsque la personne obtient son visa K-1 ?

La ou la titulaire du visa K-1 a 90 jours pour épouser son ou sa fiancé(e) américain(e). Après le mariage, le ressortissant étranger peut demander le statut légal de résident permanent (lawful permanent resident, LPR ). A ce moment-là, il est à nouveau soumis à un contrôle sur son identité.

LES VISAS AUX USA

Benka Meals 1