Le hickster, le fermier hipster, fait de la résistance dans l’Upstate New York

Accueil/New York/Actualités NY/Le hickster, le fermier hipster, fait de la résistance dans l’Upstate New York
neveo

A 200 km au nord de New York, dans une région boisée aux collines allongées, les hicksters ou fermiers hipsters, vivent à l’écart de la société tout en y restant impliqués économiquement. Face à une société américaine , championne des inégalités et de l’hyperconsommation, ces nouveaux fermiers-bohèmes font de leur solitude un geste politique. Cette nouvelle contre-culture, née il y a une dizaine d’années en opposition aux modes de vie urbains effrénés, prône un retour à la nature et aux liens communautaires, faisant fi de la culture commerciale et dollarisée. Arrêt sur image.

hiskter

Les Catskills, bastion des hicksters

Du réalisateur Jim Jarmusch à la jet-collectionneuse Marina Abramovic, tous ne jurent plus que par les collines vert sombre des Catskills ! Bastion des hicksters, la région de l’Update New York est aussi le repaire des artistes et des intellectuels en quête de plaisirs simples et de nourritures spirituelles. Si Jim Jarmusch écrit la plupart de ses films tapi dans son refuge des bois de Catskills, la papesse de l’art contemporain Marina Abramovic a jeté son dévolu sur une forge abandonnée du XIX ème au coeur du village d’Hudson pour un faire un espace expérimental d’art contemporain : Basilica Hudson. De Kingston à Saugerties, d’Hudson à Beacon, on ne compte plus les légions d’artistes , de musiciens ou de galeristes underground New Yorkais qui jouissent de cette retraite verdoyante à deux heures de NYC.

Du côté d’Hudson, on ne manquera pas l’imposant moulin à grain du Wassaic Project qui s’érige devant la voie ferrée d’un hameau isolé. Ce cadre bucolique a emporté le choix des artistes Bowie Zunino et Eve Biddle d’y implanter leur  projet artistique des 2008. L’espace ouvert au public  tient de la résidence d’artistes, avec studios, salle d’exposition ou de performance et école alternative. Chaque été, l’art y bat son plein puisque l’équipe organise un festival fréquenté par la communauté locale et les New Yorkais en mal de nature.

Les Catskills, une utopie rurale menacée de gentrification ?

Si l’Upstate New York est traditionnellement républicain, un vent de nouveauté souffle sur les collines avec ces nouveaux arrivants. Enfants de la contre-culture et défenseurs d’un retour a la nature dans un monde de surconsommation dénuée, à leurs yeux, de sens, les néo-fermiers et les artistes de l’Upstate se sentent plus proches du programme de Bernie Sanders. Comme le souligne l’artiste Melissa Auf Der Maur, fondatrice d’un espace d’art et d’échanges à Hudson et fervente du député : “ Ce pays a besoin de réformes majeures, surtout au niveau de la finance, de la santé et de l’éducation ». Les écoles communautaires et alternatives, les festivals d’art pour tous sont pourtant menacés dans leur quête par un phénomène de gentrification venu de NYC.

Il semblerait, en effet, que les vallons fertiles et les marchés bio de la région soient de plus en plus prisés par une élite urbaine venue de NYC qui y construit des maisons luxueuses, notamment à Hyde Park, la ville natale de Franklin Roosevelt. De l’actrice Claire Danes au jet-setteur et businessman André Balazs, tous on leur propriété dans le coin. Devenus les « Hamptons à la campagne », les Catskills en perdraient-ils leur âme ?  Villégiatures branchées aux prix immobiliers flambants, ces bastions hipsters souffrent d’un phénomène de gentrification et d’une hausse des prix de l’immobilier qui exclut les populations locales.

Les hicksters, pionniers d’une utopie expérimentale rattrapée par la fièvre de la spéculation ? Espérons que leur résistance fasse rage !

Guide MFC
By | 2017-04-01T11:23:34+00:00 27 juillet, 2016|Categories: Actualités NY|Tags: |

About the Author:

Flor Postel - Vinay
En suivant mon mari muté à Miami, j’ai troqué ma vie de prof d’espagnol, ma langue fétiche et mes montagnes enneigées pour me lancer dans cette belle aventure humaine et journalistique qu’est la création et la rédaction de My French City et Investir.us. Curieuse et enjouée, j’aime découvrir, apprendre et rencontrer, le “street art”, la musique baroque, le reggaetton, rire, écrire et lire, en espagnol comme en anglais.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir toute l'actualité sur les USA