En visite aux Everglades, Obama affronte la question environnementale

Accueil/Edition Nationale/Actualité USA/Société USA/En visite aux Everglades, Obama affronte la question environnementale
Transfermate

A l’occasion de la journée de la Terre le 22 avril dernier, le président Barack Obama s’est rendu dans l’immense parc des Everglades afin d’aborder la question du réchauffement climatique et de la préservation de l’environnement mondial. Si Barack Obama a choisi ce lieu singulier pour effectuer son allocution, c’est pour une bonne raison. Ce véritable berceau ornithologique et terre des alligators est, en effet, voué à disparaître d’ici à 2100, si le niveau de la mer vient à monter conformément aux prévisions effectuées par les climatologues.

[fullwidth background_color=”” background_image=”” background_parallax=”none” enable_mobile=”no” parallax_speed=”0.3″ background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” video_url=”” video_aspect_ratio=”16:9″ video_webm=”” video_mp4=”” video_ogv=”” video_preview_image=”” overlay_color=”” overlay_opacity=”0.5″ video_mute=”yes” video_loop=”yes” fade=”no” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding_top=”20px” padding_bottom=”20px” padding_left=”0px” padding_right=”0px” hundred_percent=”no” equal_height_columns=”no” hide_on_mobile=”no” menu_anchor=”” class=”” id=””][title size=”2″ content_align=”left” style_type=”single” sep_color=”#999999″ margin_top=”” margin_bottom=”” class=”” id=””]Réchauffement climatique et nouvelles mesures [/title][one_half last=”no” spacing=”yes” center_content=”no” hide_on_mobile=”no” background_color=”” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” border_position=”all” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding=”” margin_top=”” margin_bottom=”” animation_type=”” animation_direction=”” animation_speed=”0.1″ class=”” id=””][imageframe lightbox=”no” lightbox_image=”” style_type=”none” hover_type=”none” bordercolor=”” bordersize=”0px” borderradius=”0″ stylecolor=”” align=”none” link=”” linktarget=”_self” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″ hide_on_mobile=”no” class=”” id=””] [/imageframe][/one_half][one_half last=”yes” spacing=”yes” center_content=”no” hide_on_mobile=”no” background_color=”” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” border_position=”all” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding=”” margin_top=”” margin_bottom=”” animation_type=”” animation_direction=”” animation_speed=”0.1″ class=”” id=””]

A quelques mois de la Conférence de Paris sur les changements climatiques, le président Barack Obama entend bien affirmer de nouveau son engagement en faveur de la protection de l’environnement.

La Floride était donc le lieu tout choisi pour aborder un tel sujet et, par la même occasion, mettre en porte à faux les élus Républicains locaux, pour lesquels l’environnement est bien loin d’être la préoccupation première.

[/one_half]

Durant le tour du parc le président des Etats-Unis avait lancé « On ne peut plus fermer les yeux sur le changement climatique », réflexion qui, outre opérer une prise de conscience de l’opinion publique, visait surtout le sénateur floridien Marco Rubio, l’ancien gouverneur Jeb Bush tous deux futurs candidats aux élections présidentielles de 2016.

Les deux élus avaient émis des doutes quant à l’implication humaine dans le réchauffement climatique. La question des bouleversements environnementaux est, en effet, un sujet régulièrement éludé par les républicains. Cela a ainsi permis au président actuel de mettre en avant l’ensemble des mesures qu’il avait fait passer pour limiter les gaz à effet de serre. Il a su en profiter également pour appuyer la futur signature le l’accord universel sur la limite de la hausse mondiale de la température qui devrait avoir lieu durant la Conférence de Paris en décembre.

[/fullwidth][fullwidth background_color=”” background_image=”” background_parallax=”none” enable_mobile=”no” parallax_speed=”0.3″ background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” video_url=”” video_aspect_ratio=”16:9″ video_webm=”” video_mp4=”” video_ogv=”” video_preview_image=”” overlay_color=”” overlay_opacity=”0.5″ video_mute=”yes” video_loop=”yes” fade=”no” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding_top=”20px” padding_bottom=”20px” padding_left=”0px” padding_right=”0px” hundred_percent=”no” equal_height_columns=”no” hide_on_mobile=”no” menu_anchor=”” class=”” id=””][title size=”2″ content_align=”left” style_type=”single” sep_color=”#999999″ margin_top=”” margin_bottom=”” class=”” id=””]L’environnement une question éludée par les candidats républicains [/title][one_half last=”no” spacing=”yes” center_content=”no” hide_on_mobile=”no” background_color=”” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” border_position=”all” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding=”” margin_top=”” margin_bottom=”” animation_type=”” animation_direction=”” animation_speed=”0.1″ class=”” id=””]

Si le Congrès républicain est en faveur des énergies fossiles et opposé aux mesures environnementales de Barack Obama, leurs électeurs ne sont, quant à eux, pas insensibles aux questions environnementales comme l’avait confirmé un sondage publié dans le New-York Times qui montrait que 48% de l’électorat républicain serait prêt à voter pour un  candidat impliqué dans la préservation mondiale de l’environnement et plus précisément dans les mesures contre le réchauffement climatique.

[/one_half][one_half last=”yes” spacing=”yes” center_content=”no” hide_on_mobile=”no” background_color=”” background_image=”” background_repeat=”no-repeat” background_position=”left top” border_position=”all” border_size=”0px” border_color=”” border_style=”” padding=”” margin_top=”” margin_bottom=”” animation_type=”” animation_direction=”” animation_speed=”0.1″ class=”” id=””][imageframe lightbox=”no” lightbox_image=”” style_type=”none” hover_type=”none” bordercolor=”” bordersize=”0px” borderradius=”0″ stylecolor=”” align=”none” link=”” linktarget=”_self” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″ hide_on_mobile=”no” class=”” id=””] [/imageframe][/one_half]

Au total, seulement 24% des électeurs déclaraient désirer soutenir des candidats rejetant l’existence du problème de l’environnement et de la responsabilité humaine. Ainsi ,la présence du président dans les Everglades et les piques lancées aux républicains ne sont certainement pas fortuites et s’inscrivent, au contraire, dans une stratégie devant promouvoir sa future campagne présidentielle.

[/fullwidth]

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90
By | 2015-08-22T11:48:04+00:00 2 juin, 2015|Categories: Société USA|Tags: , |

About the Author:

Gabrielle Rougeaux
Jeune, dynamique et passionnée par l’Extrême Orient, j’ai parcouru la Chine en sac à dos d’est en ouest avant de déposer mes valises à Pékin. Après mon master en langue et littérature chinoise et en communication, je me suis tournée vers le journalisme web. Fan de polars américains, de musique country et beach volley, la vie à Miami condense l’ensemble de mes aspirations. Chef de projet et journaliste chez French-Media, j’aime saisir l’actualité à vif.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir toute l'actualité sur les USA