160330_ad_prestigemaritime_728x90

Au delà des législateurs qui contrôlent le Sénat des Etats-Unis suite aux élections du mardi 4 novembre dernier, il ne faut pas oublier que les citoyens nord américains votent plus de 140 « ballot measures » des référendums locaux sur des sujets aussi sensibles que la légalisation du cannabis ou l’interdiction d’avortement. Voyons quels en sont les thèmes abordés…

Le cannabis : les avancées de l’or vert

Deux états, l’Alaska et l’Oregon, votent actuellement des propositions afin de rendre légales la consommation, la possession et la vente de cannabis. En effet, dans l’Oregon les électeurs se sont prononcés à 54% pour l’instauration d’un réseau de magasins franchisés vendant de la marijuana.  La plante étoilée deviendrait donc légale à des fins récréatives et non curatives. Le Comté de Columbia doit lui aussi se prononcer sur le sujet, mais pour en dépénaliser la possession.

Ce sont donc les premiers à suivre la voie ouverte par le Colorado et l’Etat de Washington, deux seuls états où le cannabis est totalement autorisé. Un signe fort pour la capitale américaine, siège du gouvernement. Une dépénalisation qui confirmerait une réalité économique et sociologique. Comme le confirme Mikhail Carpenter, porte-parole du Washington State Licor Control Board :

« Les ventes de marijuana au marché noir existent déjà, de fait, dans pratiquement toutes les grandes villes des Etats-Unis. Légaliser un marché qui ne vend pas aux enfants (la majorité légale de 21 ans étant requise), qui le fait dans des conditions sécurisées, c’est une alternative plus sûre. »

Les USA entrevoient une juteuse recette

De son côté, la Floride, vote une mesure pour en permettre la consommation à usage médical, comme c’est déjà le cas en Californie. Une avancée dans la dépénalisation de l’or vert qui n’est pas étrangère aux recettes attendues par l’Etat qui « pourraient atteindre jusqu’à 2 milliards de dollars sur les cinq premières années » poursuit Mikhail Carpenter, grâce à un taux d’imposition effectif de 44%.

L’avortement : contre-attaque dans le Colorado

Il y a 41 ans, dans sa décision sur l’affaire « Roe vs Wade », la plus haute juridiction du pays légalisait l’avortement. Ses opposants depuis n’ont eu de cesse de se livrer à une véritable guérilla judiciaire, au niveau fédéral, pour faire adopter des dispositions restreignant l’accès à l’interruption de grossesse (IVG). Le Colorado, par exemple, vote pour la 3ème fois une proposition stipulant que le fœtus deviendrait une personne légale. De cette façon, provoquer la mort du fœtus serait considéré comme un homicide dans le Code Pénal.

Les auteurs de cette proposition, appartenant à la droite chrétienne, très ancrée dans cet état, reconnaissent ouvertement que cela supposerait, de fait, une interdiction de l’avortement.

Le Colorado avait déjà repoussé par deux fois des initiatives similaires. Cependant, cette fois-ci, cette dernière apparaît travestie par la « protection aux femmes enceintes » et s’appuie sur le cas de l’une d’elles, ayant perdu son fœtus, après avoir été fauchée par un automobiliste. Cette proposition aurait aussi comme double objectif d’attirer l’aile la plus conservatrice de l’électorat coloradien.

Le contrôle des armes, une législation encore floue

Le 24 octobre dernier, après la fusillade de Marysville, Etat de Washington, lors de laquelle 5 élèves perdaient la vie de la main de leur camarade, des voix s’élevaient demandant des restrictions sur les ventes d’armes. Selon la chaîne CNN, l’arme avait été acquise légalement par le père du tueur.

Les habitants de l’état sont donc invités à voter « oui » ou « non » à l’initiative 594, qui propose de vérifier les antécédents judiciaires de tous les acheteurs d’armes à feu.

Y compris si la vente à lieu sur internet entre particuliers ou lors de foires.

Le salaire minimum rehaussé

Quatre états ont voté, mardi 4 novembre dernier, des mesures afin d’augmenter le salaire minimum :

  • l’Alaska,
  • l’Arkansas,
  • le Nebraska
  • et le Dakota du Sud.

L’augmentation du salaire minimum est au cœur des débats et représente le fer de lance des démocrates dans ces élections afin de combattre les inégalités. Les mesures prises dans ce sens ont aussi comme enjeu la canalisation vers les urnes de l’électorat démocrate. Ce vote dans les 4 états, s’il s’avère positif, serait un bon « thermomètre » afin de connaître l’appui électoral qui permettrait de le faire valoir au niveau fédéral. Le président Barack Obama a proposé d’accroître le salaire minimum à 10 dollars de l’heure. Les républicains bloquent pour l’instant toute issue.

La surpopulation carcérale en Californie

La proposition 47 reclasse certains délits les considérant comme « mineurs » et, par conséquent, exempts les coupables de peine de prison.

Une initiative législative qui prétend embrasser toute la population carcérale californienne. Les instigateurs de cette mesure affirment qu’elle permettrait d’économiser entre 750 et 100 millions de dollars par an.

Ce montant pourrait alors être alloué aux écoles et à l’éducation, autres secteurs méritant une revalorisation de l’état.

MFC – 151001 banner_default_MFC_728x90